Chargement...
Chargement...

Critique de l'ethnocentrisme : du missionnaire anthropophage à l'anthropologue post-développementiste

Auteur : Michaël Singleton

Paru le : 20/05/2004
Éditeur(s) : Parangon
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Serge Latouche

15,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Rassemble des textes et des réflexions de M. Singleton sur l'attitude ethnocentriste et surtout européocentriste de l'anthropologie. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

« Le nominaliste, parce qu'il envisage une succession de singularités irréductibles les unes aux autres, est bien obligé de savoir spécifiquement de quoi il parle et de le dire tout aussi catégoriquement. D'où par exemple son refus d'appeler le développement par autre chose que son nom propre : l'occidentalisation. » Le nominalisme constitue non seulement la clef mais l'essentiel du contenu de l'œuvre de Michael Singleton. Refus de fétichiser les mots et les concepts, d'y voir autre chose qu'une manière commode et contingente de découper une réalité mouvante et insaisissable, son nominalisme, loin de fonder un individualisme méthodologique qui aboutit à des positions platement universalistes et solidement ethnocentristes, débouche sur un relativisme très relatif et très subtil. Il ne s'agit plus d'une scolastique justifiant les aberrations thatcheriennes, mais d'une critique avertie qui reconnaît qu'« au danger de réification des institutions répond celui de l'objectivation de l'individu ».

Fiche Technique

Paru le : 20/05/2004

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Michaël Singleton

Éditeur(s) : Parangon

Collection(s) : L'après-développement

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84190-128-9

EAN13 : 9782841901289

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 252

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 326 g