Chargement...
Chargement...

La fin des bêtes : une ethnographie de la mise à mort des animaux

Auteur : Catherine Rémy

Paru le : 19/06/2009
Éditeur(s) : Economica
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Etudes sociologiques
Contributeur(s) : Non précisé.

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

En s'intéressant à des situations routinisées de mise à mort d'animaux, l'objectif de cet ouvrage est d'éclaircir la manière dont la frontière se trouve posée en pratique (brouillage de frontières entre humain et non-humain), au cours du travail quotidien d'hommes et de femmes. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La fin des bêtes Une ethnographie de la mise à mort des animaux Il y a aujourd'hui une « question animale ». Mais que recouvre cette question ? Les contours du débat ne sont pas faciles à tracer. C'est parfois l'impact social des recherches en éthologie et en physio-biologie qui est évoqué : par exemple, la capacité inattendue des poissons à ressentir la douleur va-t-elle aboutir à un affrontement entre pêcheurs et militants des animaux ? Dans d'autres cas, ce sont les « combattants extrêmes du front de libération des animaux » qui font l'objet d'une réflexion inquiète : que faire face à cette « extraordinaire religion fondamentaliste » ? Dans d'autres cas encore, la question animale se traduit par un débat sur le statut des animaux. L'animal, être « sensible, affectueux et craintif qui ne demande qu'à vivre », ne doit-il pas faire l'objet de notre « compassion » ? L'animal de compagnie est ainsi présenté par certains comme un « candidat à l'humanité », phénomène jugé, par d'autres, étonnant sinon grotesque. En dépit de cette diversité des modes d'entrée dans la question animale, des thèmes récurrents la façonnent. Une fascination pour le brouillage des frontières entre l'humain et le non-humain. La disparition de cette frontière est tantôt considérée comme un fait, tantôt comme un enjeu. Bref, elle est bien le moteur du débat. Le sociologue doit quant à lui se donner pour tâche de proposer un « calme examen » de ce fait de société. Un tel objectif nécessite une prise au sérieux du quotidien, de l'ordinaire, en plaçant la situation au coeur de l'enquête sociologique, à savoir un espace/temps délimité, produit et vécu par des individus. En s'intéressant à des situations routinisées de mise à mort d'animaux, l'objectif de cet ouvrage est précisément d'éclaircir la manière dont la frontière se trouve posée en pratique, au cours du travail quotidien d'hommes et de femmes.

Fiche Technique

Paru le : 19/06/2009

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Catherine Rémy

Éditeur(s) : Economica

Collection(s) : Etudes sociologiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7178-5713-3

EAN13 : 9782717857139

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 210

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 420 g