Chargement...
Chargement...

Oeuvres complètes : romans, nouvelles, essais, correspondance

Auteur : Flannery O'Connor

Paru le : 05/11/2009
Éditeur(s) : Gallimard
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Quarto
Contributeur(s) : Traducteur : Maurice Edgar Coindreau - Traducteur : Henri (angliciste) Morisset - Traducteur : Claude Fleurdorge - Traducteur : Michel Gresset - Traducteur : André Simon - Traducteur : Claude Richard - Traducteur : Gabrielle Rolin - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Cécile Dutheil de La Rochère - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Cyril Laumonier - Préfacier : Guy Goffette

Un coup de coeur de Mollat

« Dans l'amitié de Flannery », c'est ainsi que Gabrielle Rollin intitula son texte de présentation des lettres de Flannery O'Connor dont elle eut la chance d'être l'amie. Et c'est bien ainsi qu'on peut vivre avec cet auteur qu'il nous est donné de pouvoir tenir entièrement dans la main grâce au gros Quarto tout juste paru chez Gallimard. Une amie ironique, cinglante, inventive, une amie que la maladie n'a jamais diminuée, une amie difficile à croiser car elle ne quitta presque jamais sa ferme près de Savannah en Géorgie mais une amie fidèle et qui ne déçoit jamais. Car quand vous avez été apprivoisé par cet immense auteur morte assez jeune après trois volumes de nouvelles, deux romans, un essai sur la littérature plus un peu de correspondance (mais ce peu est tellement superbe et drôle qu'on ferait une erreur en le négligeant), vous lui gardez une indéfectible fidélité. Qu'elle ait pu avec un matériau aussi « pauvre » que des ploucs du Sud des USA, des habitants d'une ferme (hommes et bêtes), une mère magnifiquement butée et quelques rares voyages bâtir une oeuvre aussi universelle a de quoi réconcilier avec la littérature. Drôle et intraitable, inspirée et géniale dans ses raccourcis, illuminée par la grâce du récit qui fait de chacune de ses créations, brèves ou longues, une épiphanie ironique et cinglante, Flannery O'Connor tient un peu du miracle et c'est peu dire pour une catholique isolée dans un territoire où les protestants sont légions, où les sectes pullulent et où Dieu est partout avec mille visages jamais très rassurants. Souffrante toute sa vie (un lupus érythémateux qui la fit souffrir sans répit), Flannery connaissait le prix d'une vie consacrée à l'écriture loin des écrivains, splendidement isolée et saisissant tout ce qui passait à sa portée pour le fondre dans l'or de son esprit intraitable. Je résisterai à l'envie de vous présenter ses personnages mais certains, que je connais depuis longtemps, continuent de me hanter, odieux ou pathétiques, méchants ou innocents. Mais je sais désormais qu'avec ce gros livre du genre qu'on garde près de soi à son chevet et qui contient toute une existence et tout un univers à la fois fou et cohérent, je tiens, quand je le veux, de quoi rendre quelques minutes intenses.
30,40 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Publication des oeuvres complètes de cette auteure américaine, dans la tradition des conteurs du Sud, mêlant réalisme, symbolique et comique. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Ce volume contient : La Sagesse dans le sang ¤ Les Braves Gens ne courent pas les rues : « Les braves gens ne courent pas les rues » ¤ « Le fleuve » ¤ « C'est peut-être votre vie que vous sauvez » ¤ « Un heureux événements » ¤ « Les temples du Saint-Esprit » ¤ « Le nègre factice » ¤ « Un cercle dans le feu » ¤ « Tardive rencontre avec l'ennemi » ¤ « Braves gens de la campagne » ¤ « La personne déplacée » ¤ Et ce sont les violents qui l'emportent ¤ Mon mal vient de plus loin : « Tout ce qui monte converge » ¤ « Greenleaf » ¤ « Vue sur les bois » ¤ « Mon mal vient de plus loin » ¤ « Le confort du foyer » ¤ « Les boiteux entreront les premiers » ¤ « Révélation » ¤ « Le dos de Parker » ¤ « Le jour du Jugement » ¤ Pourquoi ces nations en tumulte ? : « Le géranium » ¤ « Le barbier » ¤ « Le puma » ¤ « La récolte » ¤ « Le dindon » ¤ « La fête des azalées » ¤ « Pourquoi ces nations en tumulte ? » ¤ Mystère et manières ¤ L'Habitude d'être ¤ « Mr. Greenleaf accourait vers elle, brandissant son fusil, et elle le vit venir à elle, bien qu'elle ne regardât pas dans sa direction. Elle le vit s'approcher en longeant la lisière d'un cercle invisible, et la ligne d'arbres était béante derrière lui, et ses pieds ne foulaient que le vide. Il visa l'oeil de la bête et fit feu quatre fois. Elle n'entendit pas les détonations, mais elle perçut le tremblement de l'énorme corps alors que le taureau s'affaissait et l'entraînait dans sa chute, rivée à sa tête au point qu'elle semblait, lorsque Mr. Greenleaf fut près d'elle, se pencher sur l'oreille de l'animal et lui chuchoter une ultime révélation. » Mon mal vient de plus loin, « Greenleaf ».

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 05/11/2009

Thématique : Littérature Anglo-Saxonne

Auteur(s) : Auteur : Flannery O'Connor

Éditeur(s) : Gallimard

Collection(s) : Quarto

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-012493-2

EAN13 : 9782070124930

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 1229

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 3,6 cm

Poids : 896 g