Chargement...
Chargement...

Traces, empreintes, monuments, quels lieux pour quelles mémoires ? : de 1989 à nos jours

Paru le : 17/03/2014
Éditeur(s) : PULIM
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Espaces humains
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Jesús Javier Alonso Carballés - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Amy D. Wells

28,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Les contributions réunies analysent les actions menées par les gouvernements et institutions politiques pour marquer divers espaces de l'empreinte de la mémoire depuis 1989. A travers des exemples appartenant à divers époques et lieux, elles éclairent la dialectique entre mémoire et oubli, les débats au coeur de la cité ainsi que la mise en scène du passé. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Évoquer 1989 rappelle forcément ce moment culturel majeur, partagé par le monde occidental. La chute du mur de Berlin mettait en contact l'Est avec l'Ouest, et elle a mis fin à la Guerre froide. Cet événement est également un point de départ de nombreux débats sur la gestion de la mémoire, de l'avant, du pendant, et de l'après : des morceaux du mur sont aujourd'hui à vendre sur Internet, pour des prix allant de deux à cent quarante dollars. Posséder un morceau de ce mur contribuera-t-il à la conservation de la mémoire de cet espace d'«entre-deux» ? Mais quelles mémoires conserver, quelles histoires diffuser ? Ce n'est qu'un exemple parmi bien d'autres, à travers les multiples espaces abordés dans ce recueil. Le titre Traces, empreintes, monuments reflète bien les diverses approches adoptées en vue de la gestion de la mémoire depuis 1989. Les «traces» sont là, sans être particulièrement encadrées ou mises en avant ; les «empreintes» bénéficient d'une pérennité, mais elles ne sont pas toujours faciles à repérer ; les «monuments», par leur présence ou leur absence, sont des gestes politiques visant à mettre en place une gestion formelle de la mémoire collective. Ce recueil est composé de trois parties articulées autour des grandes thématiques qui embrassent plusieurs interactions entre espaces et mémoires. Dans la première partie, Dialectique mémoire-oubli : entre conservation et effacement, les articles présentés s'attachent aux relations que les sociétés contemporaines entretiennent avec leur propre passé et leur mémoire conflictuelle. Les enjeux mémoriels au coeur de la cité est la problématique retenue pour la deuxième partie, dans laquelle les auteurs abordent les différentes façons dont les sociétés offrontent les difficultés liées à l'absence d'une mémoire collective consensuelle. L'ouvrage se conclut avec Mémoires et mises en scène, une partie qui mène le lecteur à la découverte de la diversité des espaces dans lesquels se concrétise la mémoire aujourd'hui. Les travaux présentés ici engagent les lecteurs à contempler autrement, autour d'eux, la présence et l'absence de la mémoire. La multiplicité des réflexions proposées dans ce recueil a pour objectif d'éveiller la curiosité, mais aussi de mieux comprendre certains débats français liés à la mémoire conflictuelle de son passé. La confrontation avec d'autres exemples aussi problématiques, mais parfois lointains, contribuera à cette réflexion.

Fiche Technique

Paru le : 17/03/2014

Thématique : Histoire de France - Généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : PULIM

Collection(s) : Espaces humains

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84287-606-7

EAN13 : 9782842876067

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 327

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 507 g