Chargement...
Chargement...

De la signare à la diriyanké sénégalaise : trajectoires féminines et visions partagées

Auteur : Aissata Kane Lo

Paru le : 25/06/2014
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

30,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
23,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Le terme de signare désignait les compagnes des Européens installés sur la côte occidentale d'Afrique au XVIIe siècle. Sont évoqués l'évolution de leur statut avec le mariage, la perte de leur indépendance économique avec l'abolition de la traite en 1848, puis l'héritage transmis aux femmes sénégalaises d'aujourd'hui, les diriyanké (investissement du champ politique, rôle social et économique). ©Electre 2018

Quatrième de couverture

De la Signare à la Diriyanké sénégalaise En s'interrogeant sur les signares dans la longue durée (XVIIIe-XXe siècles), Aissata Kane Lo engage une réflexion qui se situe au carrefour de plusieurs domaines d'études. Il s'agit d'un mélange d'histoire des femmes, d'histoire économique et culturelle, qui s'appuie sur toutes sortes de sources à la disposition de l'historienne. Dans le cadre de cette étude, il s'est agi de cerner le contenu de l'identité signare. Dès lors, démarre une interrogation sur ce qui fait la spécificité du groupe des signares, et sur quoi repose l'unicité de son modèle. À partir de quels éléments, les constructions identitaires ont-elles été opérées ? Comment cette identité s'est formée en s'adaptant aux besoins de chacune des grandes subdivisions de l'histoire des signares ? Dans quelle mesure ces adaptations ont eu lieu dans un contexte marqué par l'essor du commerce atlantique et de la gomme, la crise économique et sociale des années 1840, l'application du Code civil et enfin l'abolition de la traite ? L'auteur montre que dans l'histoire des genres de l'espace sénégambien des XVIIIe et XIXe siècles, on ne peut s'empêcher de noter que, les créations féminines de l'époque coloniale sont indissociablement liées au milieu signare. On assiste au cours du XXe siècle à la réappropriation de leur héritage par un groupe de femmes, les diriyankés, qui se distinguent par leur prestance dans la société sénégalaise d'aujourd'hui. De par les ambitions qu'elles affichent et profitant d'un environnement institutionnel favorable, elles ont de sérieuses prétentions pour s'imposer dans une société encore dominée par les hommes.

Fiche Technique

Paru le : 25/06/2014

Thématique : Sociologie des femmes

Auteur(s) : Auteur : Aissata Kane Lo

Éditeur(s) : L'Harmattan Sénégal

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-99863-1

EAN13 : 9782296998636

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 288

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 455 g