Chargement...
Chargement...

Les idées maîtresses de la culture chinoise

Auteur : Shu ming Liang

Paru le : 04/02/2010
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Patrimoines. Chine
Contributeur(s) : Traducteur : Michel Masson - Préfacier : Zhao Xiaoqin

45,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'auteur montre que la culture chinoise est à l'opposé de la culture occidentale car le rapport de l'individu à l'Etat ou au gouvernement est pensé différemment. La société chinoise, reléguant l'individu au second plan, est centrée sur la famille, la perfection morale et la gouvernance du pays dans lequel les libertés sont à clarifier. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Chine « Sans la rencontre avec l'Occident, dans trois cents ans ou dans mille ans, la Chine serait encore sans électricité ni chemins de fer. » Pourquoi la modernisation de la Chine devait-elle être beaucoup plus dramatique que ne le pensait Mao Zedong ? En 1949, après trente ans d'engagement politique, Liang Shuming (1893-1988) dresse son propre bilan : une société sans classes sociales, sans véritable État, sans développement politique. L'éthique confucéenne d'obligations réciproques avait fini par tout bloquer de haut en bas de la société. Les Idées maîtresses de la culture chinoise est tout le contraire d'une apologie nostalgique du passé de la Chine. C'est une étude critique des institutions et des valeurs confucéennes qui rejoint souvent celle de Max Weber dans Confucianisme et taoïsme. Familier de Montesquieu, de Henri Pirenne ainsi que des historiens japonais et anglo-saxons, Liang a aussi lu les travaux récents de ses collègues chinois. Ce livre constitue ainsi un remarquable document sur la vie intellectuelle en Chine juste avant 1949. Ce livre est l'occasion unique d'écouter un grand penseur chinois relire son passé et poser, au sujet de la modernité, des questions qui sont devenues celles de la Chine du XXIe siècle.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Matteo Ricci 1

Le 11 mai 2010 a marqué la commémoration du 400ème anniversaire de la mort du missionnaire jésuite italien Matteo Ricci qui, après 18 ans passés en Chine, est devenu le premier européen à assimiler la culture chinoise et le précurseur de l'échange des savoirs entre la Chine et l'Europe.

Dossiers

Le Taoïsme

Depuis le 31 mars 2010, le taoïsme est à l'honneur au musée du Grand Palais à Paris avec la magnifique exposition La Voie du Tao, un autre chemin vers l'être qui propose à travers plus de 250 œuvres un voyage passionnant à la découverte de l'une des plus vieilles traditions religieuses chinoises. L'occasion pour nous de remonter le temps et s'attarder un peu sur cette pensée déroutante, à mi-chemin entre philosophie et croyances populaires.

Fiche Technique

Paru le : 04/02/2010

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Shu ming Liang

Éditeur(s) : Cerf Institut Ricci

Collection(s) : Patrimoines. Chine

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-204-09060-3

EAN13 : 9782204090605

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 421

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,8 cm

Poids : 620 g