Chargement...
Chargement...

Léon Jouhaux : une vie de combat pour le syndicalisme libre et indépendant : secrétaire général de la CGT, 1909-1947, président de la CGT-FO, 1948-1954

Auteur : Gérard Da Silva

Paru le : 19/09/2014
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

48,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
37,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Vaste biographie de cette figure majeure du syndicalisme français, résistant, prix Nobel de la paix en 1951, secrétaire général de la CGT pendant près de 40 ans avant de fonder Force ouvrière. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Léon Jouhaux Une vie de combat pour le syndicalisme libre et indépendant Secrétaire général de la CGT, 1909-1947 Président de la CGT-FO, 1948-1954 Léon Jouhaux est la figure majeure du syndicalisme en France au XXe siècle. Élu secrétaire général de la CGT en 1909, à l'âge de trente ans, il le reste 38 ans, jusqu'en 1947. Constructeur de la CGT, il lui a donné les moyens d'être un interlocuteur obligé vis-à-vis du patronat et du pouvoir politique, et ceci dans des conditions difficiles, avec la menace régulière d'interdiction de celle-ci, comme en 1921. Anarchiste en 1909, il évolue vers le socialisme, connaissant l'ascendant de Jaurès, parvenant à asseoir sa position au secrétariat général de la CGT par un équilibre entre révolutionnaires et réformistes - se disant révolutionnaire dans les principes et réformiste dans la pratique. S'il triomphe une première fois de la tendance communiste en 1921, il est mis en minorité en 1947 et fonde la CGT Force Ouvrière, pour « continuer la CGT », celle de 1906 et de la Charte d'Amiens, celle de l'indépendance vis-à-vis des partis politiques. Il organise également la manifestation du 12 février 1934, qui barre le passage du fascisme en France et met en place la dynamique qui conduit au Front populaire. Proposant, dès 1919, des Programmes revendicatifs comme alternative sociale globale du point de vue du monde du travail, celui qu'il publie en 1934 fait de lui un acteur majeur du Front populaire et de l'Accord Matignon. Il est une des figures centrales du Bureau International du Travail et de l'OIT, dès 1919, s'emploie à y combattre la présence fasciste, et fait fuir la délégation nazie en 1933. Dans la Résistance dès août 1940, il est déporté en 1943. Internationalement reconnu, il est le premier syndicaliste à obtenir, en 1951, le prix Nobel de la Paix. La présente biographie commémore les 60 ans de sa disparition.

Fiche Technique

Paru le : 19/09/2014

Thématique : Sociologie et psychologie du travail

Auteur(s) : Auteur : Gérard Da Silva

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Mouvement social et laïcité

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-04208-X

EAN13 : 9782343042084

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 888

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 4,5 cm

Poids : - g