Chargement...
Chargement...

Mobilisations syndicales et violences au Sud : protester dans les usines de la sous-traitance internationale au Guatemala

Auteur : Quentin Delpech

Paru le : 27/12/2013
Éditeur(s) : Karthala
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Johanna Siméant

22,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etude du syndicalisme et des conflits sociaux au Guatemala. Spécialiste du militantisme ouvrier, l'auteur souligne la répression violente, allant jusqu'à l'assassinat, qui frappe les syndicalistes actifs dans les usines des multinationales du textile. L'ouvrage montre qu'en dépit de l'impunité patronale et de l'insécurité sociale, la mobilisation des travailleurs émerge depuis les années 2000. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La violence des États centraméricains défraye souvent la chronique : conducteurs de bus tués, femmes assassinées, guerres de gangs - les fameuses maras - sur fond de narcotrafic. Au Guatemala, cette violence relève du quotidien. Ce pays d'Amérique centrale détient l'un des taux d'homicide les plus élevés au monde. Mais, il détient d'autres statistiques macabres : avec la Colombie, c'est au Guatemala que l'on tue le plus de syndicalistes. Plus qu'ailleurs, le militantisme syndical se confronte à des pratiques diffuses de discriminations antisyndicales et à des formes violentes de répression. Très peu de secteurs économiques échappent à ces contraintes. Certains secteurs sont même réputés pour leur lutte farouche contre toute forme d'action collective au travail. C'est notamment le cas des usines d'assemblage d'habits - appelées maquilas - qui fabriquent depuis maintenant plus d'une trentaine d'années pour les grandes multinationales du prêt-à-porter. Pourtant, une poignée de syndicats est parvenue à émerger au cours des dix dernières années. Ce livre retrace la trajectoire de ces mobilisations syndicales depuis les réseaux d'activisme transnational jusqu'aux luttes locales des ouvriers ; mobilisations contraintes de toute part, entre la violence et l'insécurité sociales, les stratégies antisyndicales et l'impunité ordinaire qui continue d'entourer l'exercice quotidien du droit du travail au Guatemala. Car, depuis les marques sans usines du Nord jusqu'aux maquilas du Sud, une chaîne de déresponsabilisation tend à rendre invisible l'horreur au travail.

Fiche Technique

Paru le : 27/12/2013

Thématique : Sociologie et psychologie du travail

Auteur(s) : Auteur : Quentin Delpech

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Questions transnationales

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8111-1002-X

EAN13 : 9782811110024

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 220

Hauteur : 25 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 374 g