Chargement...
Chargement...

Histoire & sociétés. n° 18-19, Football, sport mondial et sociétés locales

Paru le : 14/06/2006
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

19,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Aspect sociaux et historiques du football traités par des universitaires français et étrangers. Notamment : Le football comme phénomène mondial (C. Eisenberg) ; Les politiques migratoires dans le football européen (R. Poli) ; Le football dans l'armée britannique pendant la Première Guerre mondiale (T. Mason) ; Professionnalisation du football et industrie automobile : Turin, Sochaux (P. Dietschy). ©Electre 2018

Quatrième de couverture

« Cessons, si vous le voulez bien, de causer éternellement d'histoire nationale à-histoire nationale, sans nous comprendre. » Marc bloch, Pour une histoire comparée des sociétés européennes. Né anglais au XIXe siècle, le football est aujourd'hui un sport mondial (C. Elsenberg) : en témoignent la passion planétaire que suscitent aujourd'hui les compétitions internationales, les mouvements de joueurs d'un pays ou d'un continent à l'autre, le choix des pays organisateurs de Coupes du Monde. Les progrès technologiques des médias (F. Chisari) sont pour beaucoup dans une évolution qui plonge toutefois ses racines dans une dynamique ancienne. Elle invite à relativiser le discours commun sur « les dérives du football » : la « violence ritualisée » des supporters était observable dans l'Italie des années d'après guerre (F. Archambault) comme aujourd'hui à Rio (R. Valverde) ; les footballeurs « mercenaires », objets et enjeux de quotas en Europe (R. Poll), étaient déjà éminemment mobiles au début du XXe siècle (M. Taylor). Le football est certes investi comme enjeu national et nationaliste. Sa pratique est jugée bénéfique pour le fighting spirit des soldats durant la Première Guerre mondiale (T. Mason) ; en 1925, le club du port de Buenos Aires est érigé en représentant de la fierté sportive argentine (J. Frydenberg) ; en Écosse, l'identité des migrants irlandais survit dans les tribunes du Celtic de Glasgow (J. Bradley). Si le football est susceptible de développer une langue et un espace communs de passions, d'échanges et d'affrontements, c'est aussi et peut-être surtout parce qu'il est inséré comme pratique sociale et phénomène de masse dans des sociétés locales. Indissociable du destin industriel et ouvrier de villes comme Sochaux, Turin (P. Dietschy et A. Mourat) ou Lens (M. Fontaine), intimement lié à l'histoire de la gauche laïque bretonne à Guingamp (F. Prigent), le ballon rond constitue un marqueur identitaire durable que ne gomment pas aisément les évolutions économiques, parfois brutales. Seul un constant jeu d'échelles entre ces trois dimensions - mondiale, nationale, locale - est à même de rendre compte des processus complexes à l'oeuvre dans le football depuis plus d'un siècle. C'est à ce jeu que ce numéro exceptionnel invite ses lecteurs.

Fiche Technique

Paru le : 14/06/2006

Thématique : Revues d'Ethnologie et de Sociologie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Alternatives économiques

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-35240-006-6

EAN13 : 9782352400066

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 256

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g