Chargement...
Chargement...

Mouvement social (Le). n° 252, Race et citoyenneté : une perspective américaine (fin XVIIIe-XIXe siècles)

Paru le : 15/10/2015
Éditeur(s) : La Découverte
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Clément Thibaud

16,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le contexte révolutionnaire et post-révolutionnaire correspond à un moment de construction de l'égalité des citoyens, la question de la race et de la couleur fut donc un test fondamental des nouveaux systèmes démocratiques américains. Les contributions montrent notamment comment les minorités ont utilisé les nouvelles lois pour appuyer leur intégration sociale. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce numéro spécial propose une réflexion originale sur les relations entre «race» et «citoyenneté» aux Amériques. Comment l'espace sociopolitique américain s'organise-t-il ? Construit, du Sud au Nord, sur la base de principes constitutionnels libéraux ou républicains d'un ordre social où les hiérarchies de race et de couleur perdurent, il est aussi ébranlé par l'action des groupes de couleur en faveur de l'égalité. Comment la question de la citoyenneté et de l'égalité civile se pose-t-elle à partir de la «race», c'est-à-dire en relation avec le principe de transmission généalogique de la dignité et de l'indignité à travers les corps ? L'espace considéré englobe aussi bien les États-Unis et les Antilles françaises que l'Amérique hispanique et le Brésil, au cours d'une période qui couvre le moment révolutionnaire et les décennies post-révolutionnaires. Ce choix permet d'envisager la mise en application, ou non, des changements constitutionnels. Le moment post-révolutionnaire s'offre comme un laboratoire où s'élabore l'identité des nouveaux citoyens, émancipés par la Révolution : esclaves libérés par le service des armes ou les abolitions, immédiates ou graduelles ; libres de couleur devenus citoyens ; Indiens d'Amérique latine obtenant, dans l'ordre constitutionnel, l'égalité civile et politique. La question de la race et de la couleur est posée dans l'horizon d'une égalité en construction sur le plan juridique et politique, et non en rapport avec la condition servile ou les hiérarchies qu'elle porte. Il s'agit d'éprouver l'hypothèse que la race et la couleur ont été des tests fondamentaux des révolutions républicaines et libérales. Il s'agit aussi de voir comment les minorités ont utilisé la constitution et la loi nouvelle comme autant de ressources pour revendiquer leur intégration politique et sociale. L'ambition du dossier consiste à rapprocher les expériences historiques des différentes «aires culturelles», à pluraliser la notion de révolution et à réintégrer certains espaces, acteurs et expériences oubliés au coeur de l'histoire de la construction des systèmes démocratiques modernes.

Fiche Technique

Paru le : 15/10/2015

Thématique : Revues d'Ethnologie et de Sociologie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : La Découverte

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7071-8674-0

EAN13 : 9782707186744

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 228

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,4 cm

Poids : 350 g