Chargement...
Chargement...

Revue internationale de psychosociologie. n° 39, Quelles images du travail et des responsables ?

Paru le : 13/10/2010
Éditeur(s) : Eska
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

37,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Des regards croisés sur les problématiques humaines et organisationnelles qui tiennent compte des interactions entre environnements externes et internes des acteurs. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Quelles images du travail et des responsables ? Les regards qui se croisent sur l'organisation établissent des images mentales et artefactuelles sur le travail et ses responsables qui approvisionnent le marché médiatique de la croyance. Même unanimement ignorées, ces images ne seraient pas pour autant erronées. Même unanimement adoptées, elles ne deviendraient pas pour autant des vérités. Dans une démocratie légitimée par l'opinion, les propositions de lois à partir desquelles se déclinent les budgets et les normes, dépendent des images majoritairement partagées, erreurs et vérités confondues. Pour appréhender les images établies sur le travail et ses responsables, puis évaluer leur pertinence, 21 chercheurs ont collecté 1 150 images transitant par divers canaux (31 portraits, 140 questionnaires, 160 cartes cognitives, 177 ouvrages, et 642 Rex). Force est de constater que les images du travail-souffrance et du responsable-harceleur « occupent » les trois quarts des espaces discursifs alors qu'elles ne décrivent que 5 % à 15 % de la réalité vécue par les salariés. On peut légitimement questionner la portée de ce déploiement inflationniste qui flirte avec ce qu'il convient de nommer falsification ? Formulation psychosociale des luttes salariale et politique contre le travail, cette imagerie se nourrirait-elle de la révolte contre le père, pour entretenir celle contre l'autorité et contre ses équivalents symboliques ? Exigence maternelle d'une compassion providentielle, cette imagerie, en entretenant une régression généralisée, abreuverait-elle les media et les élus ? Dans une Europe en déclin, est-il possible que cette transgression de la Moïra1, loi qui impose à chacun le devoir d'assumer sa part de malheur, accélère la Némésis en France, comme en Grèce début 2010 et que cet effondrement impose aux Français une époque inédite de fortes restrictions sociales, en même temps qu'un vif retour à la responsabilité individuelle dans l'obtention de ressources ? « Moïra signifie « destin », « part », « portion », « lot » (grec ancien). Ne pas assumer la Moïra, c'est commettre l'Hybris sanctionné par la Némésis, le châtiment des Dieux ».

Fiche Technique

Paru le : 13/10/2010

Thématique : Revues d'Ethnologie et de Sociologie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Eska

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7472-1687-X

EAN13 : 9782747216876

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 381

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 495 g