Chargement...
Chargement...

Gouverner avec le monde : réflexions antiques sur la mondialisation

Auteur : Jean-François Pradeau

Paru le : 02/04/2015
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

17,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
13,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Une présentation des thèses défendues par les philosophes anciens sur le cosmopolitisme et la mondialisation. Diogène, Platon, les stoïciens ou saint Augustin ont pensé la place du citoyen dans le monde pour établir que le bonheur et la tranquillité sont tributaires de la communauté civique. Leurs positions peuvent faire écho à l'idée contemporaine d'une Europe supranationale. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Les philosophes anciens ont écrit sur le rapport de la cité et du monde et c'est à eux que l'on doit les premières thèses « cosmopolitiques ». L'objet de l'essai de Jean-François Pradeau est d'exposer ces thèses, en les rendant accessibles à des lecteurs qui ne les connaissent pas. Ainsi l'essai présente-t-il ce que des auteurs comme Diogène le cynique, Platon, les stoïciens ou encore le Père de l'Église Saint Augustin ont pu dire de la citoyenneté mondiale et du rêve d'une cité unique qui réunirait enfin tous les peuples. Les questions qu'agite cette histoire ancienne du cosmopolitisme sont pour beaucoup celles de notre époque, qui a fait l'éloge pendant quelques décennies d'une forme d'émancipation cosmopolitique, qui a inventé une Europe supranationale, mais qui paraît aujourd'hui figée autour de ses frontières. Les Grecs anciens qui ont inventé la formule « citoyen du monde » ont quelque chose à nous dire de la mondialisation. Ils nous rappellent avec une certaine simplicité que la vie humaine, qui est une vie politique, c'est-à-dire une vie qui n'est possible que dans les limites instituées d'une communauté civique, ne peut atteindre la tranquillité ou le bonheur sans apprécier à sa juste mesure la place qui lui convient dans le monde. Il est néfaste et finalement impossible de vivre sans se faire une certaine idée de ce monde et de son ordre, sans se représenter, ne serait-ce que de manière vraisemblable, ce qu'est l'univers et la place qui nous revient en son sein.

Fiche Technique

Paru le : 02/04/2015

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Jean-François Pradeau

Éditeur(s) : Belles lettres Manitoba-Belles Lettres

Collection(s) : Entreprises et société

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-251-89008-4

EAN13 : 9782251890081

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 134

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 239 g