Chargement...
Chargement...

La fin de l'occidentalisation ? : de l'unique au multiple

Auteur : Henry Panhuys


42,50 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
31,88 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Montre que les tensions internationales reflètent l'expression de l'altérité culturelle, des mondes singuliers s'opposant au phénomène de la mondialisation. Cette confrontation révèle que l'occidentalisation du monde ne sait plus imposer sa domination et sa légitimité auprès de l'humanité entière. Analyse étayée d'exemples, de Renault-Vilvoorde au génocide rwandais, du Chiapas au Congo. ©Electre 2020

Cet ouvrage vient à point nommé. Les tensions internationales actuelles l'attestent. Les cultures, croyances et autres manières de voir le monde tendent à prendre le dessus sur la pensée unique. Celle-ci a montré ses échecs au Sud, au Nord et à l'Est de la planète. Les événements auxquels nous assistons s'apparentent à une véritable crise de civilisation qui appelle un décryptage herméneutique. Ce qui est précisément l'objet de la grille de lecture que nous propose l'auteur. En nous conviant à un voyage initiatique dans les entrailles d'une multiplicité d'univers et de sites symboliques d'appartenance, Henry Panhuys nous fait découvrir les mécanismes d'extension et de déclin des civilisations. Ce qui montre que l'extension planétaire du capitalisme n'est pas l'unique mondialisation qu'a connue le monde et sans doute pas la dernière. D'autant que la modernité dont elle se réclame ne concerne au mieux qu'un quart de l'humanité. Ce regard multiple, de longue durée, conjuguant expériences vécues et échanges intellectuels, action et réflexion, met en évidence le caractère enchevêtré des cultures, des économies, des politiques et des sociétés. A son tour, la civilisation du capital, dont le moteur est la marchandisation, se heurte au principe de diversité. Aussi, loin d'être uniforme, sa mondialisation est-elle plurielle, mosaïque et paradoxale. La pluralité en question refaçonne en permanence la mondialisation néolibérale comme modèle unique. Cette déglobalisation restitue les trajectoires et histoires singulières des peuples, groupes et individus, donc toute la complexité des processus vivants de changement. En ce sens, c'est la fin de la culture de maîtrise et, par conséquent, de l'occidentalisation du monde qui en a fait un de ses mythes fondateurs. Touché au coeur, l'Occident ne sait comment maintenir sa domination et sa légitimité auprès de l'humanité tout entière. Cette déstabilisation est bien synonyme d'une part, de la fin d'une conception éclatée de l'homme, de la nature et du monde et, d'autre part, de l'émergence, encore hésitante, d'une civilisation de la diversité et de la fraternité.

Fiche Technique

Paru le : 15/03/2004

Thématique : Relations internationales et géopolitique

Auteur(s) : Auteur : Henry Panhuys

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Economie plurielle. Economies et cultures

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-6192-5

EAN13 : 9782747561921

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 536

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 565 g