Chargement...
Chargement...

L'antisémitisme : la haine générique : hommage à Simon Wiesenthal

Paru le : 16/03/2009
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Samuel Shimon - Directeur de publication : Mark Weitzman

35,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
0,00 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Réunit des contributions à deux colloques internationaux sur l'éducation à la tolérance, sur la mémoire de la Shoah et sur les formes de résurgence de l'antisémitisme. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Cet ouvrage est dédié à la mémoire de cet homme qui incarnait la conscience de la Shoah. Y sont rassemblés des hommages personnels consacrés à Simon Wiesenthal et des essais provenant d'un large panel d'auteurs, traitant de l'antisémitisme et d'autres formes d'intolérance, de racisme et de xénophobie. Partant de l'idée que l'antisémitisme est en soi le paradigme des haines collectives et individuelles, sont examinées à travers ces lignes certaines des raisons qui lui ont permis de prospérer à travers les âges pour être toujours présent à notre époque, malgré la condamnation presque universelle de la Shoah. Certains des auteurs ayant participé à ce projet le voient tel un virus, toujours prêt à prendre son essor, à se répandre partout où l'on refuse la différence du judaïsme. D'autres mettent en avant le fait que les mythes antisémites ne prennent pas vie dans la réalité mais dans la calomnie, dans la création d'un être imaginaire à qui l'on peut attribuer tous les vices et toutes les perversions. S'il faut les accuser des pires abominations, les Juifs ou les Tziganes, les Kurdes, les Arméniens ou encore les Tutsis, tous ont le profil idéal. Simon Wiesenthal n'était pas animé par un esprit de vengeance mais plutôt par le besoin de rendre justice aux victimes. Il a joué un rôle de première importance, parfois esseulé, dans la poursuite des criminels de guerre et leur confrontation à des tribunaux. Il savait cependant que cela ne suffisait pas : opinion partagée par les auteurs qui ont participé à cet ouvrage, issus d'un vaste éventail d'origines culturelles et religieuses, développant par rapport au sujet les approches inhérentes à leurs professions respectives et variées. Tous savent que tant que l'on accordera de la légitimité aux stéréotypes existants sur les Juifs, le combat contre l'antisémitisme sera vain. Il le sera tout autant si la crise au Moyen-Orient continue à alimenter la haine en permettant à des individus d'exprimer leur antisémitisme tout en le niant, en considérant l'État d'Israël, non pas comme un état avec les problèmes et les défauts qui lui sont propres, mais presque comme la réification du Juif. Un exemple parmi tant d'autres des sujets abordés par les auteurs des essais présentés dans ce livre. D'autres thèmes, comme l'antisémitisme en tant que déterminant de l'identité juive, et la possibilité de pardonner aux coupables de génocide, sont traités au sein de cet ouvrage. Le livre cherche ainsi à comprendre et apprendre de ce paradigme particulier de la haine et à suggérer des moyens de l'affronter, au nom des valeurs essentielles de notre humanité partagée.

Fiche Technique

Paru le : 16/03/2009

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : le Manuscrit-www.manuscrit.com

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-304-01220-5

EAN13 : 9782304012200

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 200,9 cm

Poids : 780 g