Chargement...
Chargement...

Dieu a-t-il sa place en Europe ? : actes du Colloque liberté politique et liberté religieuse dans le traité fondateur de l'Europe unifiée, 3 avril 2003, Bruxelles, Parlement européen

Auteur : COLLOQUE LIBERTÉ POLITIQUE ET LIBERTÉ RELIGIEUSE DANS LE TRAITÉ FONDATEUR DE L'EUROPE UNIFIÉE (2003 ; Bruxelles)

Paru le : 04/03/2004
Éditeur(s) : F.-X. de Guibert
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Liberté politique
Contributeur(s) : Directeur de publication : Élizabeth Montfort - Auteur : Kelly Bourdara - Auteur : Llibert Cuatrecasas - Auteur : Chantal Delsol

20,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Apporte un éclairage sur les implications du traité publié par la Convention de l'avenir sur l'Europe : ce traité, dont la version finale a été publiée le 20 juin 2003, ne fait aucune mention à Dieu, ni aux droits des Eglises et des communautés religieuses, même s'il reconnaît le respect des relations Eglises-Etats. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Dieu a-t-il sa place en Europe? Le débat est loin d'être clos. Le 6 février 2003, quelques jours avant le colloque «Dieu et l'Europe», le projet de traité «établissant une constitution» publié par la Convention sur l'Avenir de l'Europe ne faisait aucune mention à Dieu, source suprême de la dignité humaine, ni aux droits des Églises et des communautés religieuses. La version finale du projet de traité publiée le 20 juin a maintenu cette omission volontaire, même si le respect des relations Églises-États a été reconnu. Mais les chefs d'État et de gouvernement doivent désormais se prononcer. Les négociations seront longues. La reconnaissance du patrimoine religieux, spécialement chrétien, peut paraître secondaire au regard des formidables enjeux que constitue le partage du pouvoir au sein d'une Union européenne de vingt-cinq États membres. Ce n'est pourtant pas si sûr. Le «détail» pourrait bien se révéler pierre d'achoppement. Après les gouvernements, se seront aux peuples et aux parlementaires nationaux de se prononcer. Les interventions du colloque du 3 avril apportent un éclairage inédit aux enjeux réels d'un débat qui ne fait que commencer. Philippe de Saint-Germain, 15 septembre 2003. Onze parlementaires européens sont à l'origine du colloque «Dieu et l'Europe»: Paolo Bartolozzi (Italie), Adriana Poli Bortone (Italie), Concepcio Ferrer (Espagne), Francesco Fiori (Italie), Marie-Thérèse Hermange (France), Giorgio Lisi (Italie), Maria Martens (Pays-Bas), Mario Mauro (Italie), Elizabeth Montfort (France), Adriana Poli Bortone (Italie), José Ribeiro e Castro (Portugal), Dana Scallon (Irlande). L'organisation du colloque a été assurée par la Fondation de Service politique (France, Paris, Bruxelles) et la Convention des chrétiens pour l'Europe (Barcelone, Paris, Rome, Varsovie.). Cet ouvrage est publié par la revue trimestrielle Liberté politique aux Éditions François-Xavier de Guibert

Fiche Technique

Paru le : 04/03/2004

Thématique : Europe et politiques européennes

Auteur(s) : Auteur : COLLOQUE LIBERTÉ POLITIQUE ET LIBERTÉ RELIGIEUSE DANS LE TRAITÉ FONDATEUR DE L'EUROPE UNIFIÉE (2003 ; Bruxelles)

Éditeur(s) : F.-X. de Guibert

Collection(s) : Liberté politique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86839-889-8

EAN13 : 9782868398895

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 290

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,5 cm

Poids : 354 g