Chargement...
Chargement...

La multinationale et le bidonville : privatisations et pauvreté à Buenos Aires

Auteur : Sarah Botton

Paru le : 13/09/2007
Éditeur(s) : Karthala
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Hommes et sociétés
Contributeur(s) : Non précisé.

32,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etude du rôle des grandes sociétés françaises installées en Argentine depuis la politique libérale du début des années 1990, à travers les cas d'EDF, France Télécom et Suez. Après la politique sociale mise en oeuvre à Buenos Aires par ces trois groupes, l'auteure étudie les conséquences de la privatisation des services d'eau, d'électricité et de téléphone après la crise financière de 2001. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Avec la mise en oeuvre d'une politique d'inspiration libérale au début des années 90, sous la présidence de Carlos Menem, l'Argentine a été présentée comme le bon élève des institutions financières internationales. C'est à cette époque que les services publics urbains ont été privatisés. L'euphorie des années 90 a suscité l'intérêt des grands groupes internationaux. L'agglomération de Buenos Aires à elle seule représentait d'importantes opportunités de marché. D'abord en raison de la dimension des concessions (Aguas Argentinas opère sur la plus grande concession d'eau et d'assainissement du monde), ensuite en raison de l'importance de la classe moyenne argentine, réputée solvable, enfin en raison du contexte monétaire marqué par la parité entre le peso argentin et le dollar américain. De nombreuses sociétés françaises dont EDF, France Télécom et Suez, objets de la présente étude, se sont installées sur place. Dans La multinationale et le bidonville, Sarah Botton étudie en profondeur les services d'eau, d'électricité et de téléphone, essentiels dans le cadre du développement de l'intégration urbaine. Elle décrit en particulier la politique de «responsabilité sociale» que les filiales des trois groupes ont mise en oeuvre dans les quartiers défavorisés et les bidonvilles de la capitale argentine. Après la crise financière de 2001, marquée par la dévaluation du peso, l'effondrement des finances publiques et l'appauvrissement de la classe moyenne, le pays est entré dans une nouvelle période. Les projets dans les quartiers pauvres se sont poursuivis mais, au même moment, la tension est montée entre l'État argentin et les grandes entreprises, menant quelques années plus tard au départ des opérateurs français... Au-delà d'une riche leçon de choses sur les processus de privatisation et l'organisation des services essentiels pour la population, l'enquête de Sarah Botton nous en apprend beaucoup sur l'Argentine contemporaine.

Fiche Technique

Paru le : 13/09/2007

Thématique : Actualité Economie

Auteur(s) : Auteur : Sarah Botton

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Hommes et sociétés

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84586-924-X

EAN13 : 9782845869240

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 469

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 660 g