Chargement...
Chargement...

Urbain V le bienheureux

Auteur : Yves Chiron

Paru le : 21/08/2010
Éditeur(s) : Via romana
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : François Jacolin

20,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A l'occasion du 700e anniversaire de la naissance de Guillaume de Grimoard (1310-1370), élu pape en 1362 sous le nom d'Urbain V, avant-dernier pape français et l'un des derniers d'Avignon, béatifié en 1870 par Pie IX, cette biographie évoque la figure d'un homme d'Eglise, d'un réformateur et d'un diplomate marqué par la Règle bénédictine. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'année 2010 célèbre le septième centenaire de la naissance du bienheureux Urbain V, un des derniers papes français d'Avignon. Né au château de Grizac en Lozère dans le diocèse de Mende, capitale du Gévaudan, Guillaume Grimoard connaît une destinée exceptionnelle qu'Yves Chiron retrace ici à partir de nombreuses sources, d'anecdotes méconnues et dans un style propre à maintenir le lecteur sous le charme de ce grand languedocien. L'enfance et la jeunesse de Guillaume, son entrée dans la vie bénédictine, ses réalisations de Père Abbé à la tête de Saint-Germain d'Auxerre puis Saint-Victor de Marseille, ont convaincu son biographe du caractère unique d'un homme qui n'étant ni évêque, ni cardinal, se tient résolument étranger aux querelles de clans et ne doit sa carrière ni à l'Empereur, ni au roi de France. Sa proximité avec l'Italie, Guillaume Grimoard l'acquiert à l'occasion de ses missions diplomatiques au service d'Innocent VI notamment comme légat à Naples. Élu pape en 1362, il prend le nom d'Urbain V parce que, dit-il, «tous les papes qui portèrent ce nom furent des saints.» Créateur de l'université de Cracovie en 1364, il relance le pèlerinage d'outre-mer pour secourir les chrétiens de Terre Sainte, réforme le clergé, s'attaque au népotisme et à la simonie, explore de nouvelles terres de mission et prend part à de nombreux projets architecturaux sans se dérober aux arbitrages douloureux de la Guerre de Cent Ans. De retour à Rome après la vaillante reconquête du cardinal Albornoz, il repart en Avignon l'année de sa mort le 19 décembre 1370, de la maladie de la pierre. Seul pontife avignonnais béatifié (en 1870 par Pie IX), d'innombrables lieux témoignent en France et en Europe de son extraordinaire rayonnement de serviteur de l'Évangile.

Fiche Technique

Paru le : 21/08/2010

Thématique : Questions de société / témoignages

Auteur(s) : Auteur : Yves Chiron

Éditeur(s) : Via romana

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-916727-65-5

EAN13 : 9782916727653

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 336

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 395 g