Chargement...
Chargement...

La vie de saint Yves

Auteur : Henri Poisson

Paru le : 15/05/2003
Éditeur(s) : Ouest-France
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

15,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Portrait de Yves Héloury de Kermartin, saint Yves (1253?-1303?), juge à la cour de justice ecclésiastique de Rennes, saint patron des juristes. Retrace sa vie et relate son action en faveur des pauvres et son oeuvre de missionnaire. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Yves Héloury naît vers 1250 au manoir de Kermartin, en Minihy-Tréguier, d'une famille de petite noblesse. Manifestant très précocement une intelligence et une piété hors du commun, il part à Paris vers 1264 pour poursuivre son instruction et obtenir le baccalauréat «ès arts», puis la licence de théologie, en ayant pour maître saint Thomas d'Aquin. Mais c'est vers le droit qu'il se tourne tout particulièrement, étudiant d'abord le droit canonique, puis le droit civil romain, à Orléans cette fois. Sa double inclination juridique et religieuse semble lui tracer naturellement sa voie professionnelle : il sera juge ecclésiastique. Vers 1278, il est ainsi official de Rennes, avant de revenir dans son Trégor natal vers 1281, pour exercer la même charge pendant vingt ans auprès de l'évêque de Tréguier. Dans cette fonction, il apparaît vite comme l'incarnation non seulement du juge intègre, mais aussi du magistrat équitable et sensible à la détresse humaine. Cette même sensibilité au malheur et à la pauvreté le conduit d'ailleurs à exercer également, de façon occasionnelle, la fonction d'avocat devant d'autres juridictions que la sienne, le cumul des deux étant alors possible. Mais Yves Héloury n'est pas qu'un juriste à la stature morale exceptionnelle : il est aussi prêtre, ayant été ordonné à Tréguier vers 1283, prélude à sa nomination comme recteur des paroisses littorales de Trédrez, puis de Louannec, en 1293. Il se fait alors remarquer à la fois par son extrême charité, et par ses talents d'infatigable prédicateur, captivant les foules tant en français qu'en breton ou en latin. Il ne s'y soustrait que pour se réserver quelques moments de solitude, à Kermartin, afin de se livrer à la prière et à la méditation mystique. Yves Héloury décède dans son manoir familial de Minihy, le 19 mai 1303, et sa dépouille mortelle est portée à la cathédrale de Tréguier en un long cortège empruntant l'itinéraire dont les processions actuelles perpétuent le souvenir. Son culte, dès lors, se répand rapidement dans l'Europe entière.

Fiche Technique

Paru le : 15/05/2003

Thématique : Questions de société / témoignages

Auteur(s) : Auteur : Henri Poisson

Éditeur(s) : Ouest-France

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7373-3331-8

EAN13 : 9782737333316

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 213

Hauteur : 23 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 342 g