Chargement...
Chargement...

Métamorphose ultra-orthodoxe chez les juifs du Maroc : comment des séfarades sont devenus ashkénazes

Auteur : Yaacov Loupo

Paru le : 12/12/2006
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Shmuel Trigano - Traducteur : Tirtsa Kauders-Bing

26,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
19,50 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Etude du processus d'acculturation de l'identité séfarade à des modes culturels étrangers, processus qui commence au début du XXe siècle au Maroc, avec la mission des yechivot lituaniennes. Après la Shoah, des rescapés ultra-orthodoxes ont recruté des milliers d'élèves qui furent envoyés dans des institutions en France et aux Etats-Unis. Immigrés en Israël, ils ont intégré le courant "lituanien". ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Au début du XXe siècle, trois grands foyers religieux se partagent encore le monde juif : Jérusalem, Vilna «la Jérusalem de Lituanie», Meknès (Maroc) «la Jérusalem de l'Ouest». A cette époque, débute l'influence du courant ashkénaze lituanien sur les séfarades du Maroc, doublée bientôt d'une lutte ouverte entre religieux ultra-orthodoxes et laïcs de l'Alliance Israélite Universelle, pour prendre en mains l'éducation des enfants. Le monde européen des yechivot (écoles d'enseignement de la Tora ou loi de Moïse) a été anéanti dans la Shoah. Après la guerre, des rescapés ultra-orthodoxes ont tenté de le faire revivre en recrutant au Maroc des milliers d'élèves envoyés dans des institutions en France, en Angleterre, et aux Etats-Unis. En Israël, durant la période des grandes vagues d'immigration (1950-1970), une partie des jeunes venus d'Afrique du Nord a intégré l'enseignement scolaire du courant dit «lituanien». En 1984, le rav Chakh (leader ultra-orthodoxe lituanien) organise des séfarades issus de cette mouvance afin de créer le parti Chass qui obtient par la suite un succès électoral notable. Si le groupe concerné a pu acquérir ainsi son indépendance politique, le monde des yechivot séfarades est resté sous l'influence voire sous la domination des «lituaniens». L'auteur éclaire historiquement - et c'est inédit - cette métamorphose culturelle paradoxale qui pose question : comment des juifs séfarades ont-ils pu à ce point devenir ashkénazes ? L'étude s'appuie sur des archives locales et des entretiens menés avec des chefs de file du courant ultra-orthodoxe.

Fiche Technique

Paru le : 12/12/2006

Thématique : Judaïsme - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Yaacov Loupo

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Comprendre le Moyen-Orient

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-00992-1

EAN13 : 9782296009929

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 321

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 335 g