Chargement...
Chargement...

Du lin à la toile : la proto-industrie textile en Bretagne


20,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
0,00 €
Protection:
Acheter en numérique

Résumé

Les contributions mettent en évidence l'importance de la culture du lin, de sa transformation en toile jusqu'à sa commercialisation, dans l'histoire économique et sociale et même politique de la Bretagne du XVIe siècle à la révolution industrielle. Elles analysent le lin et son influence en Trégor ainsi que l'importance de l'industrie textile bretonne. ©Electre 2022

Du lin à la toile

La proto-industrie textile en Bretagne

Du XVIe siècle à la Révolution industrielle, la proto-industrie textile a joué un rôle considérable dans l'histoire économique de la Bretagne. Toutefois, parce que la plupart des historiens anciens se sont généralement intéressés à son déclin au XIXe siècle, elle a souvent été considérée comme une activité rurale sans grand relief.

Des recherches récentes ont modifié profondément cette perspective puisqu'elles ont intégré le développement toilier breton à une mondialisation des échanges, laquelle s'est affirmée à la suite des grandes découvertes.

En effet, la graine du lin qui était semée sur les rivages de la Manche venait des rivages de la Baltique et les tissus armoricains étaient majoritairement exportés vers l'Amérique latine. Les conséquences d'une telle activité expliquent aussi bien les fortes densités humaines dans les zones linicoles que dans celles qui s'adonnaient au tissage, tout autant que la multiplication des métiers associés à la transformation du lin en toile blanche et à son expédition vers les ports exportateurs.

Le travail du chanvre et son tissage ont, eux aussi, connu un développement intéressant, même si celui-ci n'a pas atteint les sommets où culminait le lin. C'est qu'en dehors d'un produit destiné aux consommateurs régionaux et nationaux, les négociants bretons, après avoir été rejetés de certains marchés extérieurs, ont réussi à s'intégrer au flux commercial que drainaient l'Espagne et ses colonies.

À la fin du XVIIIe siècle, on a aussi vu apparaître une industrie cotonnière à Nantes ; mais le développement des indiennes qui semblait prendre un essor certain a subi tous les aléas d'une cité assiégée par les campagnes environnantes.

Après 1850, la disparition de la toilerie bretonne conduit à s'interroger sur l'impossible passage d'une proto-industrie à une industrie moderne et sur les conséquences humaines qui en ont résulté.

Fiche Technique

Paru le : 22/05/2008

Thématique : Histoire des régions de France

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Histoire

Contributeur(s) : Directeur de publication : Martin - Directeur de publication : Pellerin

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-7535-0560-5

EAN13 : 9782753505605

Reliure : Broché

Pages : 300

Hauteur: 24.0 cm / Largeur 16.0 cm


Épaisseur: 2.8 cm

Poids: 525 g