Chargement...
Chargement...

Jeanne d'Arc (1412-1431)


8,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Sous la forme d'un dépliant, une frise évoquant l'itinéraire de Jeanne d'Arc de 1428 à 1431 depuis le moment où elle entend des voix à Domrémy jusqu'au procès de Rouen. Le contexte historique et politique est scrupuleusement restitué et les intervenants présentés de façon à bien comprendre le parcours de Jeanne partant remplir sa mission. ©Electre 2021

Jeanne de sang royalThèse de M. Caze, sous préfet d'empire en 1805, reprise M. Jacoby et de Edouard Svhneider 1953) Isabeau de Bavière Reine de France, eut de son mari, Charles VI, cinq enfants avant le premier accès de folie du roi (1392), mais sept autres pendant la folie de son mari. On peut penser que Charles VII fut conçu pendant une période de lucidité de son père (1403), mais le dernier né, officiellement un fils, mourut le jour même de sa naissance (1407). Certains historiens ont soutenu que c'était Jeanne, à laquelle on avait substitué un nouveau-né mort. Jeanne serait donc la fille d'Isabeau de Bavière et de son beau-frère, Louis d'Orléans, elle serait ainsi le demi-frère de Charles VII, et de Dunois (le bâtard d'Orléans). Jeanne aurait été confiée à des paysans de Donrémy qui étaient connus de la couronne, on surveilla son éducation (Jeanne parlait très bien le français) et on lui apprit peu à peu qui elle était. Cela expliquerait le message secret qu'elle confia à Charles VII à Chinon, le titre que lui donna le roi: "Pucelle d'Orléans" (avant le siège) ainsi qu'une cour royale et militaire, et des armoires où figurent les fleurs de lys. Dunois qui reconnut Jeanne, la seconda et l'éxalta) et le respect des grands seigneurs. Cela aussi diminue le mystère des voix qui sont moitié du ciel, moitié terrestre (elle est fille de prince venant secourir le roi). Elle veut aussi faire revenir Charles d'Orléans prisonnier depuis Azincourt. Sa mission étant de délivrer Orléans et faire couronner le roi à Reims, après quoi tout ce qu'elle faisait étaient de son propre conseil, devenait funeste. Cette thèse ne nuit pas à la grandeur ni même à la sublimité de Jeanne. Elle sait qui est sa mère, qu'elle est détestable car elle a livré le royaume aux ennemis. Jeanne pense que par son action elle rachètera les fautes de sa mère. A son procès de Rouen, elle garde le silence sur sa naissance pour sauver le roi, son frère et son souverain. La réapparition de Jeanne après sa mort Fait troublant relevé par M. Grimod, résumé par Me. Maurice Garçon 9 août 1436, les registres des comptes d'Orléans révèle que 2 réaux d'or ont été donnés à un héraut d'armes, Fleur de Lys, en récompense des lettres qu'il avait apportées à la ville de la part de Jeanne la Pucelle. Lettres authentiques par le frère de Jeanne. Fleur de Lys retourne voir la Pucelle à Arlon (Luxembourg) et ramène à Loches des lettres de Jeanne qu'il donne au roi 21 août, le frère de Jeanne revenait de voir le roi et retournant auprès de sa soeur reçut un viatique 25 août, Blois reçoit des lettres de Jeanne 28 juillet 1439; Une jeune fille portant le nom de Jeanne des Armoises se présente à Orléans comme Jeanne d'Arc et prétendant avoir échappé au bûcher. Elle sème le trouble dans la ville; pour s'en débarrasser, les échevins perplexes lui offrent une forte somme d'argent Jeanne aurait donc survécu à sa mort, mais qui était sur le bûcher? Quant à son évasion par un souterrain, son mariage, ses deux enfants, la bonne chair et le vin (Orléans)! Quand Jeanne reçut son armure à Blois, elle fit venir l'épée qu'elle savait cachée derrière l'autel de Ste. Catherine de Fierbois. Cette épée se cassa au siège de Paris quand Jeanne frappa (avec le dos de la lame) les gens d'armes qui se livraient à la débauche avec les filles de mauvaise vie. Elle la remplaça par une épée anglaise. Dans les batailles, Jeanne préférait son étendard à l'épée La carrière de Jeanne fut brêve et tragique, mais ses cruelles infortunes, sa capture à Compiègne, son inique procès, le bûcher même, furent autant de causes de puissance pour l'idée de l'indépendance nationale qu'elle a vivifiée et mise en marche En rétablissant en l'an IX les fêtes de Jeanne d'Arc, Bonaparte avait fait insérer au Moniteur cette simple phrase: "L'illustre Jeanne d'Arc a prouvé qu'il n'est pas de miracle que le génie français ne puisse produire dans les circonstances où l'indépendance nationale est menacée" L'Église après l'avoir béatifiée en avril 1909, l'a canonisée le 10 mai 1920

Fiche Technique

Paru le : 01/12/1999

Thématique : Histoire générale du Moyen-Age

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Tableaux synoptiques de l'histoire

Collection(s) : Non précisé.

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-907854-45-3

EAN13 : 9782907854450

Format : Non précisé.

Reliure : Non précisé.

Pages : Non précisé.

Hauteur : - cm / Largeur : - cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g