Chargement...
Chargement...

La France terre de refuge et de désobéissance civile, 1936-1944 : exemple du sauvetage des Juifs. Volume 1, Histoire de la désobéissance civile, implication des corps de métiers

Auteur : Limore Yagil

Paru le : 26/08/2010
Éditeur(s) : Cerf
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Préfacier : François-Georges Dreyfus

40,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Comportant trois tomes consacrés à la désobéissance civile et au sauvetage des Juifs durant les années noires de la France et formant une unité, cette étude permet de découvrir que pour de nombreux réfugiés et Juifs, la France fut une véritable terre d'asile durant cette période. Loin d'être banale, la désobéissance civile débuta dès 1940 pour se généraliser prenant la forme de réseaux d'entraide. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La France, terre de refuge et de désobéissance civile (1936-1944) Comportant trois tomes consacrés à la désobéissance civile et au sauvetage des Juifs durant les années noires de la France et formant une unité, l'étude de Limore Yagil ne revient pas sur les lois antisémites ou sur la politique d'exclusion du régime de Vichy, mais fait découvrir que, pour bon nombre de réfugiés et de Juifs, la France a été une véritable terre d'asile durant cette période. Après avoir retracé l'histoire de la désobéissance civile depuis l'Antiquité et analysé ses racines philosophiques et politiques, l'auteur rappelle que, si 80 000 Juifs français et étrangers ont péri, plus de 250 000 survécurent à la Shoah, ce qui représente un nombre assez élevé, dans l'absolu et en proportion. Exceptionnelle, loin d'être banale, la désobéissance civile débuta comme une attitude individuelle dès 1940, puis se généralisa au fil des mois, prenant la forme de réseaux d'entraide, composés souvent de personnes ayant un lien antérieur entre elles. Dans ce premier volume, Limore Yagil nous montre que ce sont les mêmes personnes et les mêmes localités qui s'étaient engagées en faveur des réfugiés en France dans les années 1930 qui se chargeront de secourir les Juifs dix ans plus tard. La contribution des médecins, des assistantes sociales, dès infirmières, des enseignants, des scientifiques et des artistes est ensuite étudiée. Celle, plus complexe et ambiguë, des préfets et des « serviteurs de l'État », maires, gendarmes et policiers, celle des prêtres, des pasteurs, des religieuses et celles des résistants seront analysées dans les volumes suivants. Tout au long de cette étude, l'auteur décrit le profil sociologique, la mentalité et les modalités des sauvetages. Fondée sur des archives de différentes sources, son enquête brosse les tableaux d'histoires locales, de pratiques culturelles, soulignant l'alliance de la géographie humaine et de l'histoire. Foisonnant d'informations, ce livre est à là mesure de ce sujet si singulier, qui mérite une nouvelle réflexion plus de soixante-dix ans après les événements.

Fiche Technique

Paru le : 26/08/2010

Thématique : Histoire contemporaine générale

Auteur(s) : Auteur : Limore Yagil

Éditeur(s) : Cerf

Collection(s) : Histoire

Série(s) : La France terre de refuge et de désobéissance civile, 1936-1944 : exemple du sauvetage des Juifs

ISBN : 2-204-08863-3

EAN13 : 9782204088633

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 468

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,7 cm

Poids : 672 g