Chargement...
Chargement...

Léopold 1er : 1640-1705 : fondateur de la puissance autrichienne

Auteur : Jean Bérenger

Paru le : 24/02/2004
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

32,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Contemporain de Louis XIV, Léopold Ier, couronné "Empereur romain" à Francfort en 1658, fit de la monarchie autrichienne l'une des premières puissances européennes. Le grand tournant de son règne fut la défaite des Turcs devant Vienne en 1683 qui lui permit de reconquérir la plaine hongroise et la Transylvanie. Panorama de son action sur le plan intérieur comme sur le plan international. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'empereur Léopold Ier de son vivant appelé « Léopold le Grand », est aujourd'hui un mal aimé de l'historiographie, bien qu'il ait été avec Louis XIV et Guillaume III d'Orange, l'un des grands souverains européens de la seconde moitié du XVIIe siècle. Né en 1640, fils cadet de l'Empereur Ferdinand III, l'archiduc Léopold lgnace fut élu et couronné « Empereur romain » à Francfort en 1658. Sous son règne, la monarchie autrichienne prit place parmi les grandes puissances européennes. Il sut tirer parti de la reconstruction économique de ses États pour améliorer les finances publiques et créer une redoutable armée de métier. Il rétablit l'autorité de la Maison d'Autriche en Allemagne et combattit les rebelles hongrois, tout en respectant les privilèges politiques et confessionnels de la noblesse. Le grand tournant de son règne fut en 1683 la défaite des Turcs devant Vienne, qui permit à Léopold de reconquérir la plaine hongroise et la Transylvanie. Cependant il ne put ni résoudre la succession d'Espagne à son avantage ni réaliser l'unité de ses États en ramenant tous ses sujets dans le giron de l'Église catholique. Bon père et bon époux, il ne fut lui-même ni un guerrier, ni un monarque absolu, mais il sut s'entourer de ministres et de généraux capables. Il brilla surtout comme compositeur de musique et fit de Vienne un des hauts lieux de la culture européenne, en particulier dans le domaine de l'opéra. C'est là qu'il mourut en 1705, pendant la guerre de la succession d'Espagne, qu'il avait déclenchée.

Fiche Technique

Paru le : 24/02/2004

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Jean Bérenger

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Perspectives germaniques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-052916-X

EAN13 : 9782130529163

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 510

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,6 cm

Poids : 685 g