Chargement...
Chargement...

François-Vincent Raspail : savant et républicain rebelle

Auteur : Jean-Pierre Bédéï

Auteur : Patricia Bédéï

Paru le : 20/01/2005
Éditeur(s) : Alvik
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

19,27 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dresse le portrait de Raspail témoin et acteur du XIXe siècle. Membre de la charbonnerie et de la franc-maçonnerie, botaniste et scientifique, il reste pourtant un marginal, exerçant la médecine sans être diplômé. Il met au point des méthodes d'aseptie, participe aux querelles scientifiques de son temps. C'est aussi un homme moderne, réformiste de gauche qui annonce les socialistes d'aujourd'hui. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Son nom est célèbre mais François-Vincent Raspail (1794-1878) demeure encore méconnu. Pourtant, il a été un témoin et un acteur atypique du XIXe siècle, vouant son existence à la science et à la République. Membre de la franc-maçonnerie et de la Charbonnerie, il est resté tout au long de sa vie un marginal. Séminariste, il rompt avec l'institution religieuse, tout en restant croyant. Chimiste, il n'est pas reconnu par les institutions scientifiques de son temps malgré ses apports incontestables dans l'élaboration de la théorie cellulaire. Condamné pour pratique illégale de la médecine, cet autodidacte se révèle le précurseur de l'asepsie et sa méthode d'automédication perdurera dans les familles jusque dans les années 1930. En soignant gratuitement les pauvres, il acquiert une grande popularité. Républicain fervent, journaliste, orateur redoutable, il est sur les barricades lors de la Révolution de 1830, participe à la proclamation de la République en 1848. Éternel rebelle, il est emprisonné par tous les régimes politiques depuis la monarchie de Juillet jusqu'en 1874, connaît l'exil sous le Second Empire, et finit doyen de l'Assemblée nationale. Il préconise des idées généreuses et souvent d'une étonnante modernité (abolition de la peine de mort, réforme pénitentiaire, priorité à la prévention sur la répression, impôt progressif, décentralisation). Plus réformiste que révolutionnaire, il récuse la lutte des classes pour prôner une transformation de la société dans la concorde nationale. Enfin, en dénonçant la pollution industrielle, il apparaît comme l'un des premiers écologistes. Dans cette biographie, les auteurs témoignent de la générosité et du courage de cet irréductible opposant sans craindre de souligner son narcissisme, ses outrances et ses erreurs. À travers ce portrait, ils revisitent également de manière vivante et alerte tout un siècle d'Histoire. Couverture: François-Vincent Raspail, gravure de Léon Alexandre Tourfaut, E. Biocourt éd. (reproduction inversée par rapport à l'original). Bibliothèque Inguimbertine, Carpentras.

Fiche Technique

Paru le : 20/01/2005

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Jean-Pierre Bédéï Auteur : Patricia Bédéï

Éditeur(s) : Alvik

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-914833-27-X

EAN13 : 9782914833271

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 318

Hauteur : 23 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,3 cm

Poids : 436 g