Chargement...
Chargement...

Toponymie et politique : les marqueurs linguistiques du territoire

Paru le : 20/04/2009
Éditeur(s) : Bruylant
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Hervé Guillorel - Auteur : Salih Akin - Auteur : Joan Becat - Auteur : Etienne Boisserie

60,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Issues de deux colloques organisés à Bordeaux, ces études pluridisciplinaires analysent les enjeux politiques, administratifs, juridiques et sociolinguistiques liés à la toponymie dans un environnement plurilingue. Portant sur les pratiques contemporaines, elles invitent à s'interroger d'une façon générale à ce qui préside à la dénomination des noms proches ou éloignés dans le temps et l'espace. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La nomination des lieux constitue depuis toujours une pratique sociale fondamentale et fondatrice du «vouloir vivre ensemble» des groupes sociaux. Les enjeux politiques de cette pratique sont évidents mais cependant, la toponymie a longtemps été marginalisée : souvent pratiquée par des érudits locaux, elle a eu et a toujours beaucoup de difficultés à être reconnue comme une discipline à part entière digne d'être enseignée au niveau universitaire. Mais la situation est en train d'évoluer positivement. Les études réunies dans cet ouvrage sont issues de deux colloques organisés à Bordeaux dans le cadre du Programme quadriennal de recherche du Ministère français de l'Éducation Nationale et de la Recherche / Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, intitulé Lieux, territoires, mémoire (Thème : «Contacts de langues et frontières»), dans une perspective interdisciplinaire et dans le but de lancer des travaux de recherche sur les enjeux politiques, administratifs, juridiques et sociolinguistiques de la nomination des lieux dans un environnement plurilingue. Ce caractère interdisciplinaire ressort clairement puisque des sociolinguistes, des géographes, des politistes, et des acteurs des politiques toponymiques ont collaboré à cet ouvrage. Ces études illustrent également bien la diversité des pratiques toponymiques dans le temps et dans l'espace : les aires géographiques couvertes témoignent de cette direction : Afrique du Sud, Turquie, Slovaquie, Canada, France, Bretagne, Pays Basque, Grèce, Macédoine, Albanie, Lettonie. Tous ces textes parlent de pratiques contemporaines, mais il ne faudrait pas oublier que ces pratiques ont toujours existé et que les politiques toponymiques actuelles menées tant au niveau des États que des régions ou des municipalités, qu'il s'agisse de récupération ou de reconquête linguistique impliquant la redénomination de noms existants, supposent des pratiques antérieures remontant très haut dans l'histoire. Cet ouvrage a pour ambition de mieux faire connaître la nature et l'étendue des pratiques toponymiques et d'inciter les lecteurs à s'interroger sur le pourquoi et le comment des noms de lieux et des enjeux multiples qui ont présidé à leur dénomination, qu'il s'agisse de noms proches ou éloignés dans le temps ou dans l'espace.

Fiche Technique

Paru le : 20/04/2009

Thématique : Autres études historiques

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Bruylant

Collection(s) : Droits, territoires, cultures, n° 9

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8027-2622-6

EAN13 : 9782802726227

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 234

Hauteur : 24 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : 1,3 cm

Poids : 386 g