Chargement...
Chargement...

Nous n'avons pas joué : l'effondrement du réseau Prosper : 1943

Auteur : John Vader

Paru le : 10/09/2002
Éditeur(s) : le Capucin
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Les essais du Capucin
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Charles Le Brun - Traducteur : Charles Le Brun

15,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Les services secrets anglais ont mis en place dès 1941 des organisations de résistance en France. Le réseau Prosper, créé fin 1942, concernait les groupes du nord de la France. J. Vader retrace son histoire et montre que sa chute, entraînant celle des autres groupes, n'est pas imputable à la seule trahison d'Henri Déricourt, un agent double. Quel a été le rôle des intellectuels britanniques ? ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce livre est avant tout l'histoire du réseau Prosper, l'une des nombreuses organisations de résistance mises en place par les Services secrets britanniques dès 1941. Prosper, créé dans les derniers mois de 1942, chapeaute rapidement l'ensemble des groupes du nord de la France et développe une incessante activité jusqu'au mois de juin de l'année suivante, époque à laquelle, brusquement, pour des raisons qui sur le moment échappèrent totalement aux agents concernés, il s'effondre, entraînant dans sa chute la plupart des autres circuits. La «trahison» d'un agent double - Henri Déricourt - avait été pressentie par certains protagonistes de ce drame. Mais l'auteur de cet ouvrage, John Vader, nous emmène vers une autre piste incriminant certains intellectuels anglais qui, dès les années trente, mirent leurs espoirs dans la révolution communiste et offrirent leurs services aux dirigeants de l'U.R.S.S. Au fil des pages on découvre l'attachante figure d'Armel Guerne, second du réseau, dont l'engagement dans la clandestinité fut total. Sa remarquable évasion d'un train de déportés est un des moments forts du récit. Son internement dans un camp secret de Londres, après avoir réussi à rejoindre l'Angleterre, compte parmi les éléments qui ont déterminé John Vader à soupçonner l'intervention d'une «main étrangère» dans la manipulation des combattants de l'ombre. Charles Le Brun, à qui nous devons cette traduction, travaille sur le sujet depuis de nombreuses années. Son avant-propos, ses notes et ses annexes donnent un nouvel éclairage et suggèrent une nouvelle interprétation.

Fiche Technique

Paru le : 10/09/2002

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Auteur : John Vader

Éditeur(s) : le Capucin

Collection(s) : Les essais du Capucin

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-913493-41-6

EAN13 : 9782913493414

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 357

Hauteur : 22 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 2,8 cm

Poids : 487 g