Chargement...
Chargement...

L'évasion du cuirassé Jean-Bart : 18 juin 1940

Auteur : Pierre-Jean Ronarc'h

Paru le : 15/03/2010
Éditeur(s) : Hirlé
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

30,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A l'époque commandant, P.-J. Ronarc'h (1892-1960) fut chargé de suivre l'achèvement du cuirassier Jean-Bart à Saint-Nazaire, en janvier 1940. Le 10 mai, l'Allemagne déclencha son offensive et enfonça le front français. Il fut décidé de tenter de sortir le cuirassier le 20 juin. Après la fin hâtée des travaux, deux échouages et un bombardement, le Jean-Bart atteignit la pleine mer. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'évasion du cuirasse Jean-Bart Voici l'une des plus belles épopées de notre Marine, écrit par le héros de son évasion, le vice-amiral Pierre-Jean Ronarc'h. Le capitaine de vaisseau Ronarc'h eut d'abord pour tâche de surveiller l'achèvement de son bâtiment à Saint-Nazaire. Cette besogne, déjà délicate en temps de paix, se compliqua vite après le 10 mai 1940 lorsque les Allemands déclenchent leur offensive et enfoncent le front français. Le commandant Ronarc'h décide alors, dès le 18 mai, de tenter la délivrance du Jean-Bart le 20 juin ; cette date devra être respectée, sinon il faudrait attendre la prochaine marée de vive-eau, quinze jours plus tard ; en ce cas le Jean-Bart serait capturé par les Allemands. Les travaux sont donc hâtés et le chenal qui permettra la sortie est dragué nuit et jour. Enfin, le 19 juin à trois heures du matin, comme prévu, le Jean-Bart, halé par trois gros remorqueurs, quitte son bassin, s'échoue deux fois, se dégage, subit un bombardement aérien et atteint la pleine mer. La traversée est marquée par de nombreux incidents techniques : les machines dont la mise au point n'est pas achevée ne donnent au début qu'une faible puissance ; le compas gyroscopique n'est rendu utilisable que le 22 juin au matin, au large du Portugal. Tous ces incidents ont été vaincus dans un parfait esprit d'équipe, à la limite de l'endurance. Le Jean-Bart gagne enfin Casablanca, après avoir accompli la traversée en trois jours et demi. A partir de 1957, le cuirassé Jean-Bart a été mis en réserve et ne sera plus utilisé que comme bâtiment-base pour les écoles de la Marine avant d'être condamné et démoli en 1970. Pendant toutes ces années, il restera amarré dans la rade de Toulon. Sa silhouette imposante et majestueuse sera emblématique du port de Toulon.

Fiche Technique

Paru le : 15/03/2010

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Pierre-Jean Ronarc'h

Éditeur(s) : Hirlé

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-914729-87-1

EAN13 : 9782914729871

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 157

Hauteur : 28 cm / Largeur : 23 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 600 g