Chargement...
Chargement...

L'asile incertain : la crise des réfugiés juifs en France, 1933-1942

Auteur : Vicki Caron

Paru le : 28/08/2008
Éditeur(s) : Tallandier
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Simon Duran

39,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
17,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Dès 1933, des milliers de Juifs allemands arrivent en France. Sous l'effet de la dépression, l'antisémitisme s'installe, relayé par le gouvernement. Les mesures antijuives décidées en 1940 par le régime de Vichy s'enracinent ainsi dans un terreau favorable, mais répondent-elles pour autant aux attentes des Français ? Réflexion sur la question de la continuité entre la IIIe République et Vichy. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

1933 : plus de 60 000 juifs quittent l'Allemagne, fuyant la persécution hitlérienne. Parmi eux, quelque 25 000 personnes gagnent la France, qui leur réserve un accueil généreux. Très vite, cependant, en grande partie sous l'effet de la dépression économique, la xénophobie et l'antisémitisme prennent le pas dans une partie de l'opinion publique, notamment au sein des groupes professionnels (médecins, avocats, chambres de commerce et de métiers), relayés par les gouvernements Laval et Flandin. Le Front populaire tente de renverser le courant à partir de 1936, à travers une politique d'apaisement, de régularisation et d'intégration. Mais, dès la fin de 1938, le pogrom de la Nuit de cristal et un nouvel afflux de réfugiés provoquent un durcissement du gouvernement et de la société française. De protectionniste, l'antisémitisme se fait politique et vise désormais les juifs français. La crise des réfugiés juifs fournit ainsi l'arrière-plan de la législation antisémite instaurée dès 1940 par Vichy. L'État français s'est-il pour autant contenté de suivre la pente, d'accentuer la politique de la République en répondant aux attentes profondes des Français ? Non, répond Vicki Caron au terme d'une longue enquête. Jusqu'en 1940, les repères sont fluctuants et les choix mobiles, le clivage entre adversaires et défenseurs des réfugiés juifs divise la gauche française et la communauté juive elle-même. En outre, l'antisémitisme des années 1930 n'a jamais été une politique d'État : quels qu'aient été les préjugés des Français, c'est Vichy qui instaura l'antisémitisme légal, lequel conduisit à l'exclusion, à l'internement et à la déportation des Juifs de France. Ce livre riche en réflexions jette un regard neuf sur la crise politique des années 1930 et sur la question de la continuité entre la IIIe République et Vichy.

Fiche Technique

Paru le : 28/08/2008

Thématique : Histoire du monde - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Vicki Caron

Éditeur(s) : Tallandier

Collection(s) : Histoires d'aujourd'hui

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84734-250-8

EAN13 : 9782847342505

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 744

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 4,2 cm

Poids : 840 g