Chargement...
Chargement...

Angleterre ou Albion, entre fascination et répulsion : de l'Exposition universelle au Dôme du millénaire : 1851-2000


18,50 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ces textes, issus d'un colloque organisé en octobre 2004 à l'Université Charles de Gaulle-Lille 3, s'interrogent sur la perception de l'identité nationale britannique, de l'apogée de la puissance industrielle de la Grande-Bretagne à la consécration de son déclin. ©Electre 2021

Présentation en français Une interrogation collective sur la perception de l'identité nationale britannique, de l'apogée de la puissance industrielle de la Grande-Bretagne à la consécration de son déclin, tel était l'objectif du colloque organisé à l'Université Charles-de-Gaulle - Lille 3, en octobre 2004. Cette double analyse de l'évolution de l'image du Royaume-Uni mêle interprétations autochtones et regard de l'autre, en l'occurence l'ennemi héréditaire et néanmoins allié hexagonal. Les réflexions diachroniques, regroupées au sein de cet ouvrage bilingue, procèdent essentiellement d'approches politiques, culturelles et de l'histoire des représentations. Outre l'Angleterre, le pays de Galles, l'Irlande du Nord et l'Écosse, les dimensions impériale et européenne sont prises en compte, sans oublier les relations avec les États-Unis. A partir du XVIIIe siècle, l'exaltation de l'insularité, du protestantisme et d'un patriotisme fondamentalement anti-français cimentèrent le sentiment national britannique. Après Waterloo, l'antagonisme franco-britannique sévit principalement sur les fronts économique et diplomatique, dans un contexte de rivalité des empires. Au XXe siècle, les périodes où s'affirme une anglophilie jamais exempte de méfiance alternent avec des accès d'anglophobie. Cependant, si le stéréotype de la «perfide Albion» survit dans l'univers de la satire graphique, il s'estompe à mesure que l'arrimage continental du Royaume-Uni se confirme. Présentation en anglais A collective consideration of the perception of Britishness, from the apex of Britain's industrial power to the acknowledgement of her decline, such was the purpose of the conference organised at the Université Charles-de-Gaulle - Lille 3, in October 2004. These twin analyses of the evolution of the image of the United Kingdom combine vernacular interpretations and, perception from Britain's arch enemy and nonetheless ally. Our diachronic reflections, gathered in this bilingual book, basically deal with political and cultural history, including representations. Besides England, Wales, Northern Ireland and Scotland, imperial and European aspects are considered, as well as the «Special Relationship». From the 18th century, the exaltation of insularity, protestantism and a fundamentally anti-French patriotism cemented Britishness. In the aftermath of Waterloo, the Anglo-French antagonism was especially obtrusive on the economic and diplomatic fronts, against a background of imperial rivalry. In the 20th century, periods of anglophilia tempered with distrust alternated with anglophobic spells. Although it survives in graphic satire, the stereotype of «perfidious Albion» is fading as the United Kingdom's integration into the European Union gains ground.

Fiche Technique

Paru le : 18/07/2006

Thématique : Royaume-Uni

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Université de Lille

Collection(s) : UL3 Travaux et recherches

Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Gilbert Millat

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84467-083-0

EAN13 : 9782844670830

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 266

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g