Chargement...
Chargement...

La honte noire : l'Allemagne et les troupes coloniales françaises, 1914-1945

Auteur : Jean-Yves Le Naour

Paru le : 07/01/2004
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

20,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une campagne de propagande fut menée par l'Allemagne contre les troupes coloniales françaises après la Première Guerre mondiale. Reposant sur des accusations racistes, mentionnant notamment le viol d'Allemandes par des soldats africains, cette attitude née de l'humiliation d'une Allemagne vaincue, visait à désigner la France comme ennemie de la culture et de la civilisation européennes. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La honte noire L'Allemagne et les troupes coloniales françaises, 1914-1945 Jean-Yves Le Naour Après la Première Guerre mondiale, les Allemands organisent une campagne de propagande internationale contre la présence de troupes coloniales françaises dans leur pays : c'est la « honte noire ». Elle repose sur des accusations mensongères de viols systématiques des femmes blanches par les soldats africains en Rhénanie occupée. Ces attaques racistes visent à convaincre l'opinion publique internationale - notamment nord-américaine sensible à la question noire - et les gouvernements étrangers que la France est une ennemie de la Kultur et de la civilisation européennes. Haineux et militaristes, les Français mépriseraient les Allemands au point de les faire « garder » par des Noirs, et désireraient abâtardir leur race par le mélange des sangs et la contamination syphilitique ! Cette propagande a une postérité : pour expliciter sa conception de la pureté raciale, Hitler utilise la « honte noire » dans Mein Kampf. En France, Jean Moulin, préfet d'Eure-et-Loir, accomplit en 1940 son premier acte de résistance en protégeant de la haine nazie les soldats coloniaux prisonniers, assassinés par milliers par les vainqueurs. Mais à l'automne 1944, l'armée française procède à son tour à un vaste « blanchiment » de ses effectifs en écartant les soldats coloniaux au profit de jeunes métropolitains : il faut occuper l'Allemagne avec une armée blanche... Jean-Yves Le Naour, à l'aide d'archives inédites, met en évidence avec clarté une manifestation mal connue du racisme européen d'une guerre mondiale à l'autre.

Fiche Technique

Paru le : 07/01/2004

Thématique : Allemagne

Auteur(s) : Auteur : Jean-Yves Le Naour

Éditeur(s) : Hachette Littératures

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-01-235674-5

EAN13 : 9782012356740

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 276

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 380 g