Chargement...
Chargement...

Nobles et éleveurs en Espagne à la fin du Moyen Age

Auteur : Marie-Claude Gerbet

Paru le : 10/01/2003
Éditeur(s) : Atlantica
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

45,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Médiéviste spécialiste de l'Espagne, M.-C. Gerbet étudie la place primordiale de l'élevage au sein de la vie économique du pays et des intérêts nobiliaires, entre le XIIIe et le XVe siècle. Cet ouvrage réunit ses recherches parues pour la plupart dans des revues étrangères. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Cet ouvrage rassemble la majeure partie des articles de l'auteur, parus pour la plupart dans des revues étrangères. Tous concernent les deux directions essentielles de ses recherches : les nobles et les éleveurs en Espagne au Moyen Âge. Un tel regroupement autour de deux thèmes fédérateurs présente, outre une indéniable commodité, la possibilité de situer les travaux les uns par rapport aux autres. Certains, en effet, ont précédé la rédaction d'ouvrages d'érudition ou de synthèse, d'autres ont apporté un complément. Enfin, ce recueil permet d'établir une corrélation, voulue et poursuivie par Marie-Claude Gerbet, entre deux domaines de recherche indéniablement liés. Elle a consacré ses premières recherches à la noblesse : sa définition, son mode d'accès, l'ampleur et les modalités de son renouvellement, son poids démographique et son inégale répartition dans le royaume de Castille. Puis le moment vint de rassembler les résultats dans un ouvrage de synthèse, comparatif, sans prétention à l'érudition, mais destiné à mettre en lumière les traits communs, tout comme les différences entre les noblesses des couronnes de Castille, d'Aragon et de Navarre, pendant tout le moyen et le bas Moyen Âge. L'élevage l'avait vivement intéressée dès le début de ses travaux sur l'Estrémadure, grande région de pâturages d'hiver accueillant les troupeaux pratiquant la transhumance inverse (d'hiver). Les nobles possédaient d'immenses pâturages extensifs qu'ils baillaient à ferme, guère intéressés par la pratique de l'élevage direct. Il lui restait à tenter de faire une synthèse beaucoup plus vaste, comprenant la péninsule Ibérique dans son intégralité, et retraçant à grands traits toute l'histoire de l'élevage hispanique médiéval, tant nobiliaire, monastique que des catégories moins favorisées. Enfin, il lui sembla éclairant de rapprocher ses deux thèmes de prédilection dans un article de synthèse intitulé «Noblesse et élevage dans le royaume de Castille», qui confirma les conclusions précédentes sur leurs liens intrinsèques et originaux. Les nobles, qui s'enrichirer, tellement dans l'élevage au cours de la Reconquête, participèrent activement à la transhumance lorsqu'elle se mit en place grâce aux privilèges royaux, se détournèrent par la suite, pour la majeure partie d'entre eux, de l'exploitation directe, préférant accroître sans cesse leurs pâturages pour les bailler à ferme et en tirer un revenu considérable et sans souci.

Fiche Technique

Paru le : 10/01/2003

Thématique : Espagne

Auteur(s) : Auteur : Marie-Claude Gerbet

Éditeur(s) : Atlantica

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84394-579-8

EAN13 : 9782843945793

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 468

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 500 g