Chargement...
Chargement...

Les Gaulois

Auteur : David Fréchet

Paru le : 07/06/2007
Éditeur(s) : Aedis
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Petit guide, n° 196
Contributeur(s) : Illustrateur : Olivier Fréchet

3,10 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Un petit dépliant illustré qui synthétise tout ce qu'il faut savoir sur les Gaulois. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La Gaule Romaine En 27 avant J.-C., l'empereur Auguste établit les bases administratives de la Gaule romaine. Le pays est alors divisé en quatre provinces : la Narbonnaise dans le sud-est, l'Aquitaine au sud-ouest, la Celtique (ou Lyonnaise) du centre au nord-ouest et la Belgique au nord-est. Par sa position stratégique entre de l'Italie et les provinces gallo-romaines, Lugdunum (Lyon) devient la capitale des Gaules. Les Romains développent alors l'urbanisation du pays en imposant la suprématie des villes sur les campagnes. D'importantes cités gallo-romaines voient le jour, telles que Nîmes, Orange, Vienne, Lyon, Arles et Béziers, fondées pour accueillir des colonies de vétérans romains. En parallèle, d'autres cités imposantes s'élèvent le long du Rhin pour protéger la Gaule romaine des invasions germaniques, telles Cologne et Trèves, et sur les frontières de l'est : Besançon, Langres ou encore Nyon. Quant à Gergovie et Bibracte, deux sites hautement symboliques de la puissance celte, ils sont « oubliés » par l'urbanisation romaine qui les remplacera par la création à leurs abords de Clermont-Ferrand et d'Autun. Ces créations de cités, bâties en pierre, s'accompagnent d'importants travaux routiers et d'édifices monumentaux : arènes et amphithéâtres, temples, arcs de triomphe, forums, thermes, aqueducs dont la France d'aujourd'hui conserve quelques beaux exemples à Nîmes, Orange, Arles, Vienne, Vaison-la-Romaine, Fréjus, Autun... La culture romaine s'immisce aussi dans les traditions et les coutumes celtes. En particulier la langue latine populaire, mélangée à des tournures germaniques, crée le gallo-latin, lequel devient la langue romane d'où proviendra le français. La religion celte n'a plus droit de cité et les druides sont traqués, tandis qu'un nouveau culte est proclamé : celui de Rome et de l'empereur Auguste lui-même. Plus tard, à partir du IIe siècle ap. J.-C., le christianisme se répandra en Gaule, chassant les croyances et les rituels celtes ou les intégrant par syncrétisme (sources miraculeuses). Après la chute de l'Empire romain (464 à 476), l'an 486 marque la fin de la Gaule romaine. Le nom de Gaule subsiste quant à lui jusqu'au IXe siècle lorsque, par le traité de Verdun (août 843), le nom de Francia occidentalis, « pays des Francs occidentaux », lui succède.

Fiche Technique

Paru le : 07/06/2007

Thématique : Autres périodes antiquité

Auteur(s) : Auteur : David Fréchet

Éditeur(s) : Aedis

Collection(s) : Petit guide, n° 196

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84259-295-6

EAN13 : 9782842592950

Format : Non précisé.

Reliure : Non précisé.

Pages : 8

Hauteur : 22 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 0,1 cm

Poids : 50 g