Chargement...
Chargement...

Oeuvres complètes, Volume 1, Oeuvres critiques. Volume 2, Premiers écrits sur l'art (Gauguin, Moreau, sculpture)

Auteur : Victor Segalen

Paru le : 26/05/2011
Éditeur(s) : H. Champion
Contributeur(s) : Non précisé.

76,00 €
Expédié en 2 à 7 jours
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin

Résumé

Publication de manuscrits entièrement revus de V. Segalen, conservés à la Bibliothèque nationale de France, notamment inspirés de l'oeuvre et de la vie de l'artiste Gauguin : un roman inachevé où le peintre est le héros, un texte où Gustave Moreau est opposé à Gauguin et un autre texte qui approfondit la réflexion sur la sculpture à partir de la statuaire de Gauguin. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

« Voir le monde, et puis, ayant vu le monde, dire sa vision du monde » : telle est, selon Victor Segalen, la « justification » de l'entreprise artistique. Médecin de la marine, critique d'art, archéologue en Chine, Segalen a vu le monde ; poète en ses vers comme en ses proses, il a dit sa vision avec une force rare. La formule de Mallarmé à propos de Gauguin, « tant de mystère dans tant d'éclat », conviendrait aussi à celui qui fut un des rares écrivains à comprendre le sculpteur de la Maison du Jouir. Ses premiers écrits sur l'art comprennent cinq textes suscités par l'oeuvre et la vie de Gauguin : Gauguin dans son dernier décor, Hommage à Gauguin, suivis d'un dialogue, Pensers Païens, d'un roman inachevé Le Maître-du-Jouir, d'une nouvelle, La Marche du feu, dont un disciple du Maître est le héros. Pendant qu'il écrivait ces textes, Segalen a rédigé une étude inachevée, Gustave Moreau, Maître imagier de l'orphisme, et une conférence sur la sculpture, Quelques musées par le monde. À l'occasion de ces textes critiques, Segalen élabore sa propre poétique et prépare des fictions, ainsi Gauguin devient-il un personnage de roman, car, chez Segalen, les recherches érudites stimulent l'imagination. Nous présentons une édition des textes entièrement revus d'après les manuscrits conservés à la Bibliothèque nationale. Segalen, mort à quarante et un ans, a laissé une grande partie de son oeuvre en chantier, Le Maître-du-Jouir et Gustave Moreau, Maître imagier de l'orphisme par exemple. Les textes sont éclairés par des notes significatives issues des versions antérieures et par des projets, des notes préparatoires, des citations ou des lettres figurant dans le manuscrit original. Ces divers documents sont rassemblés en une annexe intitulée « dossiers » à la suite de chaque texte. La pensée et l'écriture de Segalen sont précisément situées dans le contexte intellectuel et artistique de son époque. Les notices et les notes en fin de texte apportent des précisions sur les livres, les tableaux, les sculptures au sujet desquels Segalen a médité pendant qu'il préparait son oeuvre. Les textes présentés ici, à bien des égards, tracent un chemin qu'il poursuivra dans Peintures, Le Fils du Ciel et Chine. La Grande Statuaire.

Fiche Technique

Paru le : 26/05/2011

Thématique : Ecrits sur l’Art

Auteur(s) : Auteur : Victor Segalen

Éditeur(s) : H. Champion

Collection(s) : Textes de littérature moderne et contemporaine, n° 135

Série(s) : Oeuvres complètes, n° 1 Oeuvres critiques, n° 2

ISBN : 2-7453-2169-2

EAN13 : 9782745321695

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 443

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 820 g