Chargement...
Chargement...

Femmes collectionneuses d'art et mécènes de 1880 à nos jours

Auteur : Julie Verlaine

Paru le : 30/04/2014
Éditeur(s) : Hazan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

35,00 €
Expédié en 2 à 7 jours
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin

Résumé

Synthèse historique consacrée aux femmes collectionneuses d'art et mécènes depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours : Nélie Jacquemart, Helena Rubinstein, Peggy Guggenheim, etc. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Y a-t-il une manière féminine de collectionner ? Une collection d'art peut-elle avoir un genre ? Cet ouvrage présente la première synthèse historique jamais publiée sur les femmes collectionneuses d'art et mécènes en Occident depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours. Il comble les lacunes de la bibliographie consacrée aux collectionneurs en prenant comme grille de lecture principale la notion de genre. Constatant que les pratiques féminines de collection, d'exposition et de mécénat sont profondément méconnues, l'auteur entend à la fois expliquer cette lacune et démonter les a priori culturels et politiques qui aboutissent à occulter le rôle des grandes figures féminines dans le champ artistique. Dans la lignée des travaux de Griselda Pollock et Roszika Parker sur les femmes artistes, Julie Verlaine remet en question la construction sexuée des représentations et des pratiques dans le domaine de la collection d'art. En faisant la part belle aux collectionneuses européennes, elle entend par ailleurs reconsidérer la place de premier plan donnée aux collectionneuses américaines. Comparant les pratiques par-delà les frontières, plusieurs chapitres thématiques analysent les principales évolutions du collectionnisme au féminin : la progressive émancipation juridique et économique, le rapport avec la demeure privée, puis avec le musée ouvert au public, les milieux sociaux et les goûts artistiques - du vase chinois à l'art conceptuel en passant par l'étape essentielle du surréalisme. La période considérée s'étend de la fin du XIXe siècle, qui voit la fin du modèle aristocratique du mécénat et de la commande, jusqu'à la période contemporaine, où les notions mêmes de collection, d'art et d'Occident paraissent proches de l'éclatement. La progression, chronologique, montre que l'émancipation des femmes dans les sociétés occidentales peut se lire à travers l'histoire de leurs collections d'art, outil puissant de libération culturelle et d'affirmation de soi. Abondamment documenté grâce à un recours systématique aux documents d'archives, confrontant approche contextuelle et biographique, cet ouvrage démontre l'impérieuse nécessité de procéder à une réévaluation de l'action des collectionneuses d'art, s'agissant du soutien à la création vivante, du progrès de la connaissance artistique et surtout de la patrimonialisation des chefs-d'oeuvre de l'art depuis 1880. « Je me suis entièrement dédiée à ma collection. Montrer une collection c'est un dur travail. C'est ce que je voulais faire et ce fut l'oeuvre de ma vie. » Ces propos de Peggy Guggenheim, sans conteste l'une des collectionneuses d'art et mécènes les plus célèbres du dernier siècle, invitent à découvrir ou à considérer autrement ces femmes d'exception, trop souvent absentes des ouvrages sur l'histoire de l'art, lesquels s'écrivent au masculin pluriel. Y a-t-il une manière féminine de collectionner ? Une collection d'art peut-elle avoir un genre ? Loin des préjugés associant les femmes collectionneuses à la consommation et à la décoration, cet ouvrage adopte un point de vue militant, pariant qu'il est non seulement possible, mais aussi judicieux et enrichissant, d'écrire une histoire des collections d'art privées au féminin. Ce livre parle des collectionneuses plus que de leurs collections. De nombreux portraits singuliers retracent ainsi l'itinéraire biographique et esthétique de collectionneuses remarquables, parmi lesquelles Nélie Jacquemart, Helene Kröller-Müller, Helena Rubinstein, Marie Laure de Noailles, Peggy Guggenheim ou encore, plus près de nous, Ingvild Goetz ou Dominique de Ménil. Cette galerie de portraits, qui met en évidence l'extrême diversité des personnalités et des motivations, montre aussi que l'émancipation des femmes dans les sociétés occidentales peut se lire à travers l'histoire de leurs collections d'art, et combien la collection est un outil de libération culturelle et d'affirmation de soi.

Fiche Technique

Paru le : 30/04/2014

Thématique : Musées - Muséologie

Auteur(s) : Auteur : Julie Verlaine

Éditeur(s) : Hazan

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7541-0612-X

EAN13 : 9782754106122

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 287

Hauteur : 27 cm / Largeur : 19 cm

Épaisseur : 3,0 cm

Poids : 1298 g