Chargement...
Chargement...

Le Louvre et les Tuileries : huit siècles d'histoire

Auteur : Michel Carmona

Paru le : 02/10/2004
Éditeur(s) : La Martinière
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

35,50 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin

Résumé

Symbole de continuité à travers les vicissitudes de l'histoire et les changements de régime, le Louvre est aussi le symbole d'une unité architecturale. M. Carmona présente une histoire chronologique du Louvre réuni aux Tuileries par Henri IV, de 1202, date de la construction de la tour par Philippe Auguste et Charles V, jusqu'à la forme actuelle qui en fait l'un des plus grands musées du monde. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Depuis 1202, le coeur de la France bat au Louvre. La «grosse tour» dressée par Philippe Auguste et Charles V pour faire face aux Anglo-Normands est le centre de la féodalité française. François Ier la démolit et remplace la forteresse médiévale par un élégant palais Renaissance. Catherine de Médicis y ajoute les Tuileries. Le drame de la Saint-Barthélemy est une tache sanglante au milieu des fêtes somptueuses et des bals costumés. À peine installé à Paris, Henri IV décide de réunir le Louvre aux Tuileries et construit la Grande Galerie où les artistes de l'époque exposent leurs oeuvres: il vient d'inventer les musées. Louis XIII lance les travaux de la Cour carrée, Louis XIV a le temps de voir s'élever la colonnade et de contempler les jardins de Le Nôtre aux Tuileries avant de transférer le centre du pouvoir à Versailles. Pendant près d'un siècle, le double palais devient un «squat» d'artistes et de nobles sans le sou. Il ressuscite à la Révolution qui proclame la République aux Tuileries et transforme le Louvre en musée de la Nation. Napoléon n'a de cesse de l'agrandir et de l'enrichir. Après Waterloo, les trophées de guerre repartent, mais la Vénus de Milo, les antiquités égyptiennes et les oeuvres d'artistes vivants comblent les vides. La place manque. Napoléon III rénove le Vieux Louvre, puis édifie de nouveaux bâtiments le long de la rue de Rivoli. Le «premier grand Louvre» est tout juste achevé lorsque les incendies de la Commune détruisent le palais des Tuileries. À la fin du XXe siècle, la pyramide de Peï et les galeries souterraines du Carrousel font du «second grand Louvre», voulu par François Mitterrand, l'un des plus grands musées du monde. OEuvre de huit siècles, il est aussi le miroir d'une France qui a enraciné en ce lieu sa force, son unité et son rayonnement culturel.

Fiche Technique

Paru le : 02/10/2004

Thématique : Musées - Muséologie

Auteur(s) : Auteur : Michel Carmona

Éditeur(s) : La Martinière

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84675-147-1

EAN13 : 9782846751476

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 423

Hauteur : 25 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 3,2 cm

Poids : 1352 g