Chargement...
Chargement...

Cézanne et Pissarro, 1865-1885 : exposition, New York, The Museum of Modern Art, 26 juin-12 septembre 2005 ; Los Angeles, Los Angeles County Museum of Art, 20 oct.-16 janv. 2006 ; Paris, Musée d'Orsay, 27 fevr. -28 mai 2006

Paru le : 02/03/2006
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Joachim Pissarro - Directeur de publication : Sylvie Patin - Directeur de publication : Jean Patrice Marandel - Auteur : Francine Mariani-Ducray - Auteur : Marcel Pochard - Auteur : Serge Lemoine - Auteur : Thomas Grenon

20,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Les relations entre l'art de Paul Cézanne (1839-1906) et celui de Camille Pissarro (1830-1903) à partir du début de leur carrière jusqu'au milieu des années 1880 : vingt ans d'interférences et d'amitié. Portraits, natures mortes et paysages de Cézanne et de Pissarro sont réunis afin de restituer la convergence de la vision des deux peintres. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Rares sont les artistes à avoir eu une relation aussi intense et prolongée que Camille Pissarro (1830-1903) et Paul Cézanne (1839-1906). Après leur rencontre à Paris au cours de leurs études, dans les années 1860, ils nouèrent une amitié qui dura près d'un quart de siècle. Contrairement à Monet et Sisley, peintres de l'eau, Cézanne et Pissarro s'attachèrent à peindre la terre. Toute l'intensité de leur dialogue artistique se révèle dans leurs oeuvres des années 1865 à 1885, donnant lieu à l'un des échanges artistiques les plus fascinants du dix-neuvième siècle. « Ce fut aussi cette année-là [1863] que je connus Cézanne. J'avais alors, aux Batignolles, [...] un petit atelier que je partageais avec Bazille. Celui-ci arriva, un jour, accompagné de deux jeunes gens : "Je t'amène deux fameuses recrues !" C'étaient Cézanne et Pissarro... » Auguste Renoir (selon Ambroise Vollard, Auguste Renoir, 1920) « Cézanne [...] a subi mon influence à Pontoise et moi la sienne. [...] Ce qu'il y a de curieux, c'est [...] la parenté qu'il y a dans certains paysages d'Auvers, Pontoise et les miens. Parbleu, nous étions toujours ensemble ! mais ce qu'il y a de certain, chacun gardait la seule chose qui compte, "sa sensation"... ce serait facile à démontrer... » Pissarro à son fils Lucien, 22 novembre 1895

Fiche Technique

Paru le : 02/03/2006

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : RMN-Grand Palais Musée d'Orsay

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7118-5043-9

EAN13 : 9782711850433

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 254

Hauteur : 29 cm / Largeur : 24 cm

Épaisseur : 2,6 cm

Poids : 1466 g