Chargement...
Chargement...

Miroirs

Auteur : Jacques Monory

Paru le : 30/04/2008
Éditeur(s) : Maeght
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Entretien
Contributeur(s) : Photographe : Clovis Prévost

12,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Jacques Monory s'exprime dans son atelier sur son travail, sa peinture et l'apport du cinéma à son oeuvre. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

(...)- Miroirs ? - Les miroirs m'ont toujours fasciné. J'en ai pris conscience dans mon évolution, si j'ose dire. Les premiers miroirs employés, c'était en 1962. Les tableaux sont détruits, pas de trace. J'aime les miroirs parce qu'ils correspondent à ce que je pense de la réalité. Le miroir c'est exactement l'image de la vérité qui est en face du miroir. Mais c'est pas « c'est ça ». Le miroir indique que la vie est vraiment un double tremblement d'illusions. Alors nous, on peut être une chose et puis on est aussi autre chose : le double est un sentiment et un constat dont je me sers. Et puis on peut y faire des trous, c'est très joli avec des impacts de balles. On ne peut pas faire ça dans les vrais miroirs ni dans les mirolèges, un papier miroir tendu sur châssis. Si vous tirez dans les mirolèges, vous avez un petit trou, et puck ! rien ne bouge. Un vrai miroir, vrrr ! tout est descendu par terre. Mais il existe le miroir de théâtre, qui est contrecollé sur un carton pour qu'il n'y ait pas d'accident. Des feuilles de vrai miroir très fin et quand vous envoyez une balle dedans par exemple ou un choc, vous avez un impact magnifique, en étoile, dont la brisure ne tombe pas au sol. Elle reste à sa place. Pour moi, ça a été une source de travail. Tout ça peut apparaître comme un mystère d'initiés : mais c'est rien, je suis initié à rien du tout. (...)

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Jacques Monory (1924-2018)

Jacques Monory vient de disparaître. Il a été l'un des piliers du mouvement dit de la Figuration narrative, né au milieu des années 1960, en opposition à l'art abstrait qui dominait la peinture française depuis l'Après-guerre. Son art, inspiré par les faits divers, le roman noir, le cinéma, la photographie, met en évidence les violences du société urbaine, par les sujets qu'il traite et aussi par l'usage d'une monochromie, d'un camaïeu de bleus couvrant ses toiles qui deviendra comme la signature du peintre. En bonus vidéo : Une interview de Jacques Monory par Thierry Ardisson datant de 1989.

Fiche Technique

Paru le : 30/04/2008

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Auteur : Jacques Monory

Éditeur(s) : Maeght

Collection(s) : Entretien

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86941-337-8

EAN13 : 9782869413375

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 47

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g