Chargement...
Chargement...

Le Louvre à l'époque romantique : les décors du palais (1815-1835)

Auteur : Sébastien Allard

Paru le : 04/05/2006
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

39,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une étude des décors du palais du Louvre vers 1820 qui s'attache particulièrement aux grands décors figuratifs commandés sous la Restauration, notamment ceux d'Ingres, de Delacroix, Delaroche, Cogniet et Scheffer. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

«C'est un noble usage que de laisser le palais des rois ouvert au peuple !» s'exclama le critique Delécluze lors de l'inauguration du musée Charles X au Louvre en 1827. Après la chute de l'Empire, le Louvre, qui avait accueilli le plus prestigieux musée du monde, devint l'objet des attentions les plus vives des gouvernements successifs de la Restauration. Sous les règnes de Louis XVIII et de Charles X, on entendit faire du Louvre non seulement le symbole fastueux de la monarchie restaurée, mais aussi celui du relèvement de la Nation. À côté du musée royal, qui se développa sur les dépouilles du musée Napoléon, trois nouveaux musées y furent créés : le musée Charles X et ses deux divisions, l'une antique, l'autre égyptienne sous l'égide du jeune Champollion, un musée de sculptures modernes et l'ancêtre du musée de la Marine. Des institutions politiques et administratives, comme la chambre des Séances royales ou le Conseil d'État, vinrent s'y installer. Toutes furent dotées de décors somptueux, où oeuvrèrent certains des artistes les plus célèbres du moment : les peintres Gros, Gérard, Ingres ou Delacroix, les architectes Percier et Fontaine, le sculpteur David d'Angers... Si quelques-uns de ces ensembles furent démembrés, beaucoup sont aujourd'hui conservés dans les salles du musée et suscitent l'admiration des visiteurs. Pourtant, ils n'ont jamais fait l'objet d'une étude d'ensemble, qui les replace à la fois dans le contexte culturel, artistique et politique de ces années 1820, bientôt qualifiées de romantiques. Le présent ouvrage entend combler cette lacune. Ainsi revisité, le Louvre de la Restauration apparaît comme l'un des lieux du renouveau de la peinture monumentale en France, renouveau qui s'opéra autour d'une idée politique : le dépassement de la Révolution dans une relecture mythique de l'histoire de la monarchie et la réconciliation nationale.

Fiche Technique

Paru le : 04/05/2006

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Auteur : Sébastien Allard

Éditeur(s) : Fage éd. Louvre éditions

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84975-081-6

EAN13 : 9782849750810

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 191

Hauteur : 28 cm / Largeur : 25 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 954 g