Chargement...
Chargement...

Henry Valensi, 1883-1960 : l'heure est venue... : musicalisme et cinépeinture

Auteur : Marie Talon

Paru le : 14/10/2013
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

29,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Né à Alger en 1883, le peintre français est l'initiateur d'un courant artistique, le musicalisme, et le créateur de la cinépeinture. Ces deux disciplines ont marqué l'histoire de l'art du XXe siècle. En 1932, il a créé le mouvement musicaliste qu'il définissait comme une étape de l'évolution de la conscience humaine à laquelle l'art contribue, et a sorti son premier film en 1936. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Henry Valensi L'heure est venue... Henry Valensi, né à Alger en 1883, est l'initiateur d'un courant artistique, le musicalisme, et le créateur de la cinépeinture, qui ont marqué l'histoire de l'Art du XXe siècle. Éduqué en Algérie dans une famille juive séfarade érudite, le jeune Henry est très tôt attiré par la peinture, qu'il conçoit comme une activité sérieuse. Il se sent investi d'une mission, celle de transformer le statut des artistes en général, et ne rêve que de collaboration avec les scientifiques. Dès 1912, il est secrétaire du premier salon de la Section d'Or. Après la Grande Guerre, à laquelle il participe comme peintre de la campagne des Dardanelles, il rassemble ses amis peintres et sculpteurs, et lance en 1932 un mouvement, le musicalisme, qu'il définit comme une étape de l'évolution de la conscience humaine, à laquelle l'Art contribue en tout premier lieu. C'est en solitaire, en revanche, qu'il travaille dès 1936, dans une chambre de bonne aménagée en studio de prise de vue, à la réalisation d'un film, la Symphonie printanière, véritable « musique de couleurs ». Ce film, abouti en 1959 pour le festival de Bergame, vient d'entrer dans les collections du musée national d'Art moderne, qui le diffusera dans la salle consacrée à Valensi au sein de l'accrochage des collections de Beaubourg d'octobre 2013 à début 2015. D'après Raymond Bayer, « le musicalisme est plus qu'une école, c'est une doctrine d'art. Il dépasse même la doctrine tout en la contenant, car c'est un ensemble de connaissances constituant un système... » Les écrits théoriques du peintre révèlent un humaniste animé d'élans novateurs, un grand voyageur, utopiste et courageux, un artiste capable de tourner sciemment le dos aux galeristes et aux marchands. Être connu n'était pas sa priorité : il souhaitait avant tout un changement de « point de vue », et l'avènement d'une maturité permettant à l'homme la « création collective » de son environnement social et culturel. Henry Valensi répond dans ce livre aux interrogations d'une jeune journaliste venue lui rendre visite quelques mois avant sa disparition, en 1960. Il s'agit évidemment d'un « dialogue imaginaire », mis en musique par Marie Talon. Tout le monde rêve de découvrir un trésor, ce rêve je viens de le réaliser... Ce trésor n'est pas fait d'espèces sonnantes et trébuchantes, non, il est fait de papier jauni couvert des bribes de pensée humaine encore « radio actives » : l'encre noire y trace un sillon dense et joyeux qui sinue entre les microscopiques écailles de matière de papier-bois. Droites et courbes s'y marient selon les rythmes de la pensée créatrice qui préside à leur tracé, dans un dessin précis, que l'on nomme écriture, poésie ou peinture... l'oeil attrape de gauche à droite la première courbe identifiée et déroule ainsi les rythmes qui s'enchaînent comme une longue respiration, tandis que la conscience du lecteur palpite à l'unisson du créateur, éclatant de brillances encore insoupçonnées... En 2013, oeil et oreille sont totalement sous contrôle extérieur, celui de l'argent qui vampirise jusqu'à notre imaginaire... interdisant la pensée même d'un acte désintéressé, déguisant l'art en une vaste foire d'empoigne nauséabonde. En 1913, Valensi tentait encore maladroitement d'expliquer comment l'on pourrait éviter pareille évolution... On ne l'a pas entendu. L'heure est venue de le lire, de l'écouter, de le sentir, de se laisser traverser enfin par la puissance des vibrations vitales qu'il condensait pour chacun de nous dans chacune de ses oeuvres, dans chacun de ses actes, dans chacune de ses paroles. Mais savons-nous encore écouter... ?

Fiche Technique

Paru le : 14/10/2013

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Auteur : Marie Talon

Éditeur(s) : Editions François Baudez

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84668-450-2

EAN13 : 9782846684507

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 310

Hauteur : 28 cm / Largeur : 21 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 1260 g