Chargement...
Chargement...

Christopher Wool

Paru le : 03/08/2012
Éditeur(s) : Taschen
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Jumbo
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Hans Werner Holzwarth

49,99 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Fondées sur des phrases ou des textes, ou des toiles abstraites peintes à la bombe, les peintures de Christopher Wool (né en 1955) ne donnent pas de réponses faciles. Les auteurs vont à la découverte des significations et des messages de l'artiste. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Présentation en français À y regarder de plus près... « The harder you look the harder you look », à lire sur l'une des peintures les plus connues de Christopher Wool, interpelle à la fois le spectateur et la peinture elle-même. Wool vit à New York depuis le milieu des années 1970, période de l'explosion du punk rock et des graffitis. Il expose ses peintures pour la première fois au milieu des années 1980 : motifs austères « imprimés », souvent avec des accidents dans la trame de la surface, puis des peintures textuelles s'adressant directement au spectateur, « Trbl », « Riot », « Sell the house, sell the car, sell the kids », aux lettres noires au pochoir sur fond blanc et coulures sur les bords. Au début des années 1990, il amplifie ses approches techniques et conceptuelles, utilise des agrandissements sérigraphiés d'éléments pop et expressionnistes abstraits qui défient les notions de la composition formelle. Ses travaux récents montrent des gestes picturaux où lignes et effacements deviennent non seulement l'image, mais l'enregistrement de sa découverte. Alors que se déploie son vocabulaire, se développe sa capacité à réimaginer sa pratique en prenant pour matériau source des images de ses oeuvres antérieures, là encore remettant en question la nature de la pratique artistique. « Wool a progressé à travers des stratégies d'abstraction et d'articulation de concepts éphémères toujours plus complexes. Et ce après la fin officielle de l'expressionnisme abstrait, la fin perçue comme telle de l'art abstrait et la fin déclarée de la peinture. Un vrai coup d'éclat, dont il s'est magnifiquement sorti. » (Glenn O'Brien). Présentation en anglais His Painting Spells TRBL « The harder you look the harder you look, » reads one of Christopher Wool's best-known paintings, challenging both the viewer and the nature of painting itself. Wool has lived in downtown New York since the mid-1970s, the time of the punk rock explosion and the graffiti summer of Samo. He first exhibited paintings in the mid-1980s : austère « printed » patterns, often with glitches in the grid of the surface ; then word paintings which directly addressed the viewer, « Trbl, » « Riot, » « Sell the house, sell the car, sell the kids, » their letters stenciled in black on a white ground, dripping enamel at the edges. In the early 1990s, Wool expanded both his technical and conceptual approaches, employing silkscreen amplifications of pop and abstract expressionist elements and challenging notions of formal composition. Recent works show painterly gestures, as line and erasure become not only an image, but a record of its discovery. As Wool's vocabulary has expanded, so has his ability to re-imagine his practice by using his own images as source material for subsequent works, once again calling into question the nature of artistic practice. « Wool has progressed into ever more complex strategies of abstraction and the articulation of ephemeral concepts. He's done all this after the nominal end of abstract expressionism, the perceived end of abstract art, and the declared end of painting. Quite a coup, and he's getting away with it beautifully. » (Glenn O'Brien) « A sumptuous monograph - and a beautiful object in its own right - exploring the oeuvre of this major figure of New York art. Plunge yourself into this raw universe, infused with urban culture and a certain dark humor. » - La Vie Financière, Paris Autre présentation Je genauer du hinsiehst... « The harder you look the harder you look » ist auf einem der bekanntesten Gemälde von Christopher Wool zu lesen, eine Herausforderung sowohl an den Betrachter als auch an die Malerei. Wool lebt in Downtown New York seit Mitte der 1970er-Jahre, der Zeit des Punk-Rock und des Graffitis. Erste Ausstellungen hat er Mitte der 1980er-Jahre : Allover-Bilder mit « gedruckten » Mustern, deren Strenge durch bewusste Unregelmäbêtagkeiten gebrochen wird ; dann die Word Paintings, die den Betrachter direkt ansprechen : « Trbl », « Riot », « Sell the house, sell the car, sell the kids », grobêtae Schablonenbuchstaben auf weibêtaem Grund, die schwarze Lackfarbe tropft an den Rändern. In den frühen 1990ern verändert Wool Konzept und Vorgehen, überlagert mittels Siebdruck Stilelemente von Pop und Abstraktem Expressionismus, geht die Frage der Bildkomposition neu an. In den jüngsten Arbeiten steht der malerische Gestus im Mittelpunkt, wobei Linien und ihre Auslöschungen nicht einfach zum Bild werden, sondern die Bildfindung festhalten. Wools eigene Bildmotive werden zur Grundlage von neuen Gemälden und hinterfragen den künstlerischen Schaffensprozess aufs Neue. So hat er « immer komplexere Abstraktionsstrategien entwickelt, mit denen er das Flüchtige seiner Konzepte fest im Griff hält. All das tat er nach dem vermeintlichen Ende des Abstrakten Expressionismus, dem gefühlten Ende der abstrakten Kunst und dem erklärten Ende der Malerei. Eine beachtliche Leistung, und er kommt wunderbar damit durch. » (Glenn O'Brien)

Fiche Technique

Paru le : 03/08/2012

Thématique : Monographies de peintres

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Taschen

Collection(s) : Jumbo

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 3-8365-3562-9

EAN13 : 9783836535625

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 423

Hauteur : 34 cm / Largeur : 26 cm

Épaisseur : 4,1 cm

Poids : 2545 g