Chargement...
Chargement...

Bretagne gothique : l'architecture religieuse

Auteur : Philippe Bonnet

Auteur : Jean-Jacques Rioult

Paru le : 04/10/2010
Éditeur(s) : Picard
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

59,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une étude sur la place singulière qu'occupait la Bretagne dans l'architecture religieuse gothique. Elle met en avant l'influence de la géopolitique avec l'introduction de la variante angevine au XIIe siècle, puis anglaise au XIIIe siècle, jusqu'à afficher sa propre originalité architecturale. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Les monuments de la France gothique Notre-Dame de Chartres, Reims, Beauvais, Bourges, Amiens, Albi, Le Mont-Saint-Michel, le palais des Papes en Avignon, autant de noms évocateurs de l'art gothique qui est né en France et s'y est développé pendant quatre siècles. Art des cathédrales, le gothique se révèle aussi dans les églises plus modestes, dans les châteaux et demeures civiles. Bretagne gothique La Bretagne occupe une place singulière dans l'Europe gothique. Voûtes d'ogives et arcs-boutants y sont l'exception, tandis que l'arc brisé est concurrencé par la pérennité du plein cintre. Le duché constitue en outre un terrain de choix pour étudier l'influence de la géopolitique sur l'histoire des formes : à la fin du XIIe siècle, il est dans l'orbite Plantagenêt, et c'est dans sa variante angevine que le style gothique y est introduit. Dans les années 1230, alors qu'il est gouverné par des princes capétiens, les formules du gothique du domaine royal s'imposent, mais les relations avec la proche Normandie perdurent. À partir de la fin du XIIIe siècle, les influences anglaises, favorisées par les liens dynastiques et les échanges commerciaux, prennent une importance nouvelle. Avec la guerre de Succession (1341-1364), le mécénat devient un instrument de propagande aux mains des deux partis rivaux, dont chacun est soutenu par l'un des royaumes voisins. Une fois la victoire acquise, les Montfort continuent à mettre la création artistique au service d'une politique ambitieuse affirmant la souveraineté du duché. Dans les dizaines de chantiers qui s'ouvrent alors sous le patronage des ducs et de leur entourage, triomphe un art flamboyant où la Bretagne affiche son originalité en privilégiant deux éléments des programmes architecturaux, la tour clocher et le porche méridional, abritant une riche sculpture monumentale. Ce somptueux gothique d'arrière-saison connaîtra des prolongements surprenants tout au long du XVIe siècle.

Fiche Technique

Paru le : 04/10/2010

Thématique : Patrimoine rural et Architecture vernaculaire

Auteur(s) : Auteur : Philippe Bonnet Auteur : Jean-Jacques Rioult

Éditeur(s) : Picard

Collection(s) : Les Monuments de la France gothique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7084-0883-6

EAN13 : 9782708408838

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 485

Hauteur : 25 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 3,4 cm

Poids : 1565 g