Chargement...
Chargement...

Le régionalisme : architecture et identité


23,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Analyse du concept stylistique qui manifeste le particularisme des pays, et qui affirme l'architecture comme lieu d'identification et d'identité culturelle. ©Electre 2022

Concept stylistique à la définition assez floue, le régionalisme constitue, dans la conscience identitaire du XXe siècle, une alternative à l'idéologie dominante de la modernité. Face à l'hégémonie d'un centralisme culturel mis en place par un empire ou un Etat-nation, il exprime toujours un certain particularisme.

Issu de mouvements comme l'historicisme et l'éclectisme, florissants au XIXe siècle, il produit, selon les cas, des architectures qualifiées de primitivistes ou de folkloristes. De la grèce à la finlande, des Etats-Unis à la roumanie, de la catalogne à l'angleterre, il peut évoluer du style vernaculaire au balnéaire, du «Néo»-régional (néo-basque, néo-normand...) au «Néo»-historique (néo-gothique, néo-renaissance) ou au «néo»-rural. il peut, en europe centrale par exemple, se confondre avec la recherche exacerbée d'une forme de nationalisme. L'analyse n'est alors pas dissociable d'un contexte historique, voire idéologique ou philosophique.

Définir ce mouvement polymorphe et international, c'est montrer dans quelle mesure l'architecture peut apparaître ou non comme lieu précis d'identification culturelle.

Fiche Technique

Paru le : 02/11/2001

Thématique : Monographies d'architectes Autres pays

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Monum, Ed. du Patrimoine

Collection(s) : Idées et débats

Contributeur(s) : Directeur de publication : Loyer - Directeur de publication : Toulier

Série(s) : Non précisé.

ISBN : Non précisé.

EAN13 : 9782858226542

Reliure : Broché

Pages : 279

Hauteur: 27.0 cm / Largeur 21.0 cm


Épaisseur: 2.3 cm

Poids: 1018 g