Chargement...
Chargement...

Cinéma et sculpture, un aspect de la modernité des années soixante

Auteur : Suzanne Liandrat-Guigues


9,90 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
7,43 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Le cinéma des années 60 (1954-1965) accorde une place importante à la sculpture. C'est ce que révèle l'étude de films tels que Shadows de J. Cassavetes, Hiroshima mon amour, Voyage en Italie de Roberto Rossellini, etc. ©Electre 2021

Ce livre se propose d'interroger le rapport entre sculpture et modernité cinématographique. La Jetée de Chris Marker, Une Femme mariée ou Le Mépris de Jean-Luc Godard, Shadows de John Cassavetes, Hiroshima mon amour ou L'Année dernière à Marienbad d'Alain Resnais, Sandra (Vaghe stelle dell'orsa) de Luchino Visconti, Voyage en Italie de Roberto Rossellini, Méditerranée de Jean-Daniel Pollet : pendant une dizaine d'années, entre 1954 et 1965 notamment, cette petite constellation de films réalisés par divers cinéastes de tout premier plan fait une place remarquable à la sculpture et, plus singulièrement encore, à la visite d'un musée. Dès lors, se fait jour une séquence fondée sur «l'universalité d'un problème» où la relation de la sculpture et du cinéma sert de révélateur et crée un événement relevant de l'histoire du cinéma. C'est dans ce tournant des années soixante que l'on voit émerger une certaine modernité du cinéma.

Fiche Technique

Paru le : 02/09/2002

Thématique : Ecrits sur le cinéma

Auteur(s) : Auteur : Suzanne Liandrat-Guigues

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : L'art en bref

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-2827-8

EAN13 : 9782747528276

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 103

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 152 g