Chargement...
Chargement...

Andreï Tarkovski

Auteur : Michel Chion

Paru le : 28/02/2008
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

7,95 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Présentation de l'oeuvre du réalisateur russe (1932-1986), qui signe en 1962 son premier long métrage, L'enfance d'Ivan, et gagne le Lion d'or à Venise. Andreï Roublev (1966), qui évoque une Russie médiévale désacralisée, est interdit par les autorités russes. Il s'essaye également à la science-fiction et tourne Le sacrifice, son dernier film, en 1986. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'un des paradoxes de l'oeuvre d'Andreï Tarkovski est d'être à la fois si russe et tellement universelle. Les sujets qu'il traite ont un caractère culturel - métaphysique, même - qui peut intimider au premier abord, mais la vision de ses films est une expérience sensorielle des plus enrichissantes, éveillant chez le spectateur des réminiscences de son propre vécu ou de ses rêves. Le Miroir, par exemple, est une source inépuisable de retours à l'univers concret, quasi physique, de l'enfance. La vie de Tarkovski est un champ de bataille pour une oeuvre inachevée. Fils du grand poète Arseni Tarkovski, formé au VGIK, l'école de cinéma de Moscou, il devient l'une des figures majeures du cinéma soviétique aux yeux du monde entier avec L'Enfance d'Ivan (Lion d'or au Festival de Venise en 1962), puis avec Andreï Roublev. Il est immédiatement en butte à la censure dans son propre pays où il fait figure de metteur en scène dissident. La publication de son journal révèle un homme douloureux et révolté, un créateur exigeant toujours plus de lui-même pour donner sens à son art, tel le personnage d'Andreï Roublev qui devra exercer le talent que Dieu lui a donné pour percer à jour le secret de la cloche, ou celui du Sacrifice qui devra renoncer à tout. Sa position d'auteur dans un cinéma d'État l'empêchant de poursuivre sa création, Tarkovski choisit l'exil vers l'Europe de l'Ouest et réalise deux films consacrés aux thèmes du sacrifice et du renoncement : Nostalghia et Le Sacrifice. La maladie le terrasse à Paris, à l'âge de cinquante-quatre ans, alors qu'il n'est parvenu à mettre en scène que sept films... bien peu par rapport à tous ceux qu'il portait en lui.

Fiche Technique

Paru le : 28/02/2008

Thématique : Cinéma animation

Auteur(s) : Auteur : Michel Chion

Éditeur(s) : Cahiers du cinéma Le Monde Editions

Collection(s) : Grands cinéastes, n° 21

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86642-503-0

EAN13 : 9782866425036

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 94

Hauteur : 23 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 340 g