Chargement...
Chargement...

Le sacre du musicien : la référence à l'Antiquité chez Beethoven : place et formation de la référence antique dans le processus créateur

Auteur : Elisabeth Brisson

Paru le : 11/02/2000
Éditeur(s) : CNRS Editions
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

24,50 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

La référence à l'Antiquité (en tant que métaphore de certaines valeurs politiques et morales et de certains principes esthétiques) a accompagné l'élaboration et l'évolution de l'écriture de Beethoven et lui a permis de soutenir une conception nouvelle de la musique. La fonction de cette référence qui est primordiale dans l'oeuvre de Beethoven, fait l'objet de cette étude. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

La référence à l'Antiquité (en tant que métaphore de certaines valeurs politiques et morales et de certains principes esthétiques) a accompagné l'élaboration et l'évolution de l'écriture de Beethoven et lui a permis de soutenir une conception nouvelle de la musique. Table des matières Introduction Première partie L'environnement "antique" du jeune Beethoven Chapitre premier. Fêtes et décor à l'antique Chapitre 2. La référence antique et le Nationaltheater Chapitre 3. L'affirmation de la Griechentum Deuxième partie Beethoven : l'acquisition de sa culture antique Chapitre 4. Une brève scolarité Chapitre 5. La fonction de Cembalist Chapitre 6. L'enthousiasme pour les drames de jeunesse de Schiller Chapitre 7. Le cercle des amis de Bonn Chapitre 8. La lecture de Plutarque Troisième partie Les figures antiques à l'oeuvre dans le processus créateur de Beethoven Chapitre 9. Prométhée I - "Sapere aude" Chapitre 10. Prométhée II - Une écriture à l'origine d'un monde Chapitre 11. Coriolan ou penser en musique Chapitre 12. Bacchus ou la recherche d'un genre musical nouveau Chapitre 13. Les Ruines d'Athènes Quatrième partie "Vivent la philosophie et la musique !" Chapitre 14. Beethoven lecteur d'Homère Chapitre 15. L'influence de la spiritualité antique Conclusion Beethoven se pensait aède révélateur d'un monde meilleur. Cette fonction sacrée de guide de l'humanité vers le bonheur a conféré à ses oeuvres une organisation musicale particulière. Celle-ci répond aux catégories éthiques et esthétiques du temps, notamment l'initiation par la Bildung, et à celles élaborées, à la fin du XVIIIe siècle, sur le modèle antique : la simplicité et la grandeur, la jeunesse et la liberté, l'éducation esthétique et le bouleversement émotionnel, la République. La présente étude de la culture antique de Beethoven, qui n'avait pas encore été prise en considération de manière systématique, permet de mettre en évidence un aspect essentiel, mais le plus souvent passé sous silence, du compositeur : au-delà de l'identification au héros ou même au grand homme (celui qui infléchit l'Histoire dans un sens nouveau), Beethoven a cherché par sa musique et ses différentes oeuvres, à offrir à ses concitoyens l'équivalent des "exercices spirituels" proposés par la philosophie antique.

Fiche Technique

Paru le : 11/02/2000

Thématique : Histoire de la musique

Auteur(s) : Auteur : Elisabeth Brisson

Éditeur(s) : CNRS Editions

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-271-05721-3

EAN13 : 9782271057211

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 303

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 470 g