Chargement...
Chargement...

Claude Esturgie

Publié le 01/01/2014
Le désenchantement du sexe : dialectique du désir et de l'amour, aux éditions L'HarmattanAu « 91 », rue Porte-Dijeaux
De l'Antiquité à nos jours, en Occident, le sexe a pu être : parfois enchanté, c'est-à-dire sublimé, au mieux par l'amour ou l'érotisme, au pire par sa diabolisation ; parfois désenchanté, c'est-à-dire clivé de tout affect, de tout imaginaire. C'est grâce à la littérature, la poésie, le roman, la philosophie, la psychanalyse, le cinéma, mais aussi grâce à son expérience clinique personnelle, que l'auteur s'est intéressé à cette évolution pour aboutir à l'époque contemporaine où le développement exponentiel de la technique entraîne, là encore, ce désenchantement dont avaient parlé de façon plus générale Max Weber et Marcel Gauchet. Aucun déclinisme cependant dans son propos, mais un questionnement sur la possibilité d'une nouvelle alchimie entre le désir, l'érotisme et l'amour.
Chargement...