Chargement...
Chargement...

Langue de bois : décryptage irrévérencieux du politiquement correct et des dessous de la langue

Auteur : Gilles Guilleron

Paru le : 18/03/2010
Éditeur(s) : First Editions
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Au pied de la lettre
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire. La langue de bois s'immisce partout !
Qu'est-ce qui pousse un individu normalement constitué à utiliser la langue, qu'il a patiemment appris à maîtriser pour communiquer avec ses semblables, d'une manière si particulière que cela ressemble à quelque chose, paraît même intelligent et pertinent, et en même temps, donne l'impression d'être creux, vide d'un sens réel ou plein d'un sens si parfaitement dissimulé qu'il en est absolument incompréhensible ?

Les mots et la syntaxe ne sont pas de bois, c'est la manière dont on les emploie et leur disposition qui peuvent l'être.

La langue de bois serait apparue en Russie puis en Union soviétique pour désigner le langage bureaucratique de l'administration, et en Pologne. Elle se nomme langue de plomb chez les chinois et langue de béton chez les allemands ; aux États-Unis, elle prend la forme du politiquement correct dans les années 1960. Il faut retenir également qu'on la trouve aussi bien à l'oral qu'à l'écrit, respectueuse de la grammaire, mais à y regarder de plus près, on observe un recours régulier, parfois massif à des formules stéréotypées, impersonnelles et vagues.

Elle sert principalement à dissimuler sa pensée et en même temps à prendre plus ou moins le contrôle de celle ou de celui à qui elle s'adresse. Elle éloigne, travestie la réalité, et elle a un petit côté théâtral. A l'oral, elle peut traduire une gêne et a l'écrit, remplir le vide d'une pensée, ou la volonté de ne pas dévoiler ses véritables intentions.

Dans les pays démocratiques, la langue de bois occupe essentiellement le terrain de la communication et de ses relais médiatiques : elle s'impose dans l'espace politique, économique, débats de société, divertissement et sport. Elle possède indéniablement un pouvoir analgésique et permet d'atténuer la dureté de certaines réalités. Ceux qui ont un pouvoir à exercer maîtrisent cette langue : politiques, avocats, syndicalistes, élites intellectuelles, scientifiques, médicales et artistiques, journalistes…

L'on assiste à des essais d'une nouvelle forme de langue de bois : le parler vrai, a tendance démagogique.

Quelques exemples :

Rubrique politique : selon une source proche du dossier…. (selon une rumeur invérifiable)
Restructuration : à l'heure de la globalisation, la restructuration de notre tissu industriel est inévitable…. (attendez-vous à des licenciements massifs et à des délocalisations importantes) maturité : je salue la maturité du dialogue social…. (ouf !encore une grève qui n'aura pas lieu !)

Rubrique société :
Expert : les experts s'accordent à penser qu'une solution est en vue…. (en fait, ils n'ont rien trouvé) Mesure : pour régler ce problème, nous prendrons les mesures qui s'imposent… (nous avons été pris au dépourvu, pour l'instant nous n'avons aucune idée de ce qu'il faut faire)

Rubrique économie :
Crise : La sortie de crise est un objectif à moyen terme…(ne rêvez pas, vous êtes encore dans le tunnel pour un bon moment !)

Vous pourrez consulter ainsi de suite les autres rubriques, tel que : éducation, publicité, art, média…et vous vous rendrez compte, en vous amusant, que beaucoup sont entrées dans la vie quotidienne de chacun d'entre nous.

Enfin, l'encodeur de la langue de bois mérite une lecture attentive. En effet, pour repérer le mode de fonctionnement et fabriquer soi-même des morceaux de langue de bois, devenir expert et détecter dans les discours sa présence, une grille bien construite et étonnante vous permettra de créer votre propre langue de bois.

Et voilà le « code universel du discours »
10,04 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Après une introduction expliquant les caractéristiques lexicales et syntaxiques de la langue de bois, ses motifs et motivations, les discours de personnalités, classés par thématique, sont décryptés : économie, médias, politique, publicité, sport, société, etc. Un choix d'expressions prononcées lors des discours politiques est traduit et suivi d'un décodeur pour manier le politiquement correct. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Si la langue de bois fourmille de ces trouvailles stéréotypées qui endorment l'attention plus qu'elles ne nourrissent un véritable échange, c'est bien parce qu'elle sert principalement à dissimuler la pensée et/ou à travestir la réalité, en mettant en scène une illusion savamment bâtie. «Vous pouvez me croire : je dis ce que je ferai, et je ferai ce que je dis.» Ah oui, vraiment ?... Faites tomber les masques ! Cet ouvrage explore avec un humour féroce tous les domaines dans lesquels se déploie avec délectation la langue de bois - politique, économie, éducation, sport, environnement, publicité, art... - avec force exemples fleuris et efficacement décryptés.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 18/03/2010

Thématique : Sociologie de l'information et de la communication

Auteur(s) : Auteur : Gilles Guilleron

Éditeur(s) : First Editions

Collection(s) : Au pied de la lettre

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7540-1604-X

EAN13 : 9782754016049

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 223

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 280 g