Chargement...
Chargement...

Prix Fémina 2013

65168099_prix-femina-2013
Publié le 06/11/2013
Gros plan en vidéo et en coup de cœur sur les prix Fémina 2013
Afrique subsaharienne. Les fils aînés du clan Mulongo ont disparu. Au cours d'une quête aussi bien initiatique que réelle et dangereuse, les émissaires du clan vont comprendre que leurs voisins, les Bwele, sont responsables de cette disparition.

La saison de l'ombre est un roman sur le sujet sensible de la traite négrière et de la complicité d'Africains ligués contre leurs semblables. Déjà Grand prix du roman métis 2013.







Les prix Fémina Essais et Fémina Étranger récompensent respectivement Le dictionnaire amoureux de Proust ( ) de Jean-Paul et Raphël Enthoven  et Canada de Richard Ford (Éd. de l'Olivier), dont voici le coup de cœur rédigé par les libraires dés le début de la rentrée littéraire :

Épais roman qu'on ne lâche pas, Canada marque un sommet dans la carrière de ce grand écrivain américain couvert de prix. Le narrateur est au terme d'une vie passée en exil dans ce Canada qui l'accueillit lorsqu'il avait seize ans (sa sœur jumelle prenant le parti de disparaître), en fuite pour échapper aux conséquences d'un fait divers lamentable dont ses parents s'étaient rendu coupables : le hold-up foireux de deux amateurs qui imaginaient régler en un tour de main leurs soucis financiers. Il tente, à la lumière d'une vie passée à déjouer les pièges des démons de la mémoire, de comprendre comment une famille sans histoire de la middle class américaine a pu ainsi basculer dans ce néant que la culpabilité ouvre sous vos pieds. Le plus étonnant dans la manière de Ford est cette façon de nous happer dans une histoire dont il dévoile par éclats les faits saillants pour mieux y revenir ensuite, déjouant notre appétit de surprises romanesques en s'approchant au plus près des causes et de leurs effets. C'est aussi un portrait sans fard des mystères et des inquiétudes de l'adolescence. Un des grands livres de cette rentrée.
Chargement...