Chargement...
Chargement...

2008 année poétique

Publié le 05/05/2008
La suite de notre balade en poésie...

Philippe Jaccottet, Ce peu de bruits et Poésie 1946-1967
Découvrir un nouveau livre du poète suisse Philippe Jaccottet revient immanquablement à retrouver l'écho d'une voix familière depuis ses premiers textes tous publiés en format poche (chez Poésie/Gallimard). Si, en soixante ans le classique sonnet en alexandrins a bien entendu laissé place à une prose poétique fragmentaire inspirée de l'esthétique du haïku, force est toujours de ressentir une cohérence intime, ultime « fil de rosée » qui clôt le dernier vers de ce nouveau recueil. Les premiers textes de ce jeune poète « [moi] l'effrayé, l'ignorant, vivant à peine » résonnent du même lyrisme ténu, si la hantise de l'inéluctable n'avait pas cessé de l'habiter.

Voix en effet en sourdine (tel que le laisse suggérer le titre) d'un Orphée désormais vieillissant, fragile tel ce « fil » d'Ariane prêt à se rompre comme le (r)appelle le confesseur discret d'une écriture devenue « aride », « plus difficile » ces dernières années. Ainsi, le présent travail s'ouvre en égrenant le chapelet funèbre des amis, frères en poésie récemment disparus (Louis-René des Forêts, Pierre Leyris, André du Bouchet, Bernard Simeone…). Le lecteur, averti dès l'orée, sera d'autant plus ému de retrouver au fil des muses convoquées par l'auteur, l'inlassable traducteur de la parole poétique de Leopardi, Virgile, Homère, Musil, Tomas Tranströmer, Peter Handke… Ce peu de bruits vibre alors à la manière d'une longue oraison certes mélancolique « et, néanmoins » (titre d'un recueil de proses et poésies) non dénuée de l'incessante célébration de l'espérance que seul peut encore (dé)livrer l'inconsolé chant poétique.

Roberto Juarroz, Poésie verticale
Le poète argentin a placé l'ensemble de son oeuvre poétique sous le signe de la verticalité, ainsi que l'indiquent les titres de ses recueils : "Poésie verticale", "Fragments verticaux", "Treizième poésie verticale", etc. Verticalité où s'articulent des oppositions symboliques telles que : le dehors et le dedans, l'esprit et le corps, le silence et la parole, l'homme et le monde... La voix lumineuse de Juarroz allie simplicité et spiritualité -

Sylvia Plath, Arbres d'hiver
La vie de Sylvia Plath est courte mais intense et riche en émotions. L'essentiel de son oeuvre ne fut publié qu'à titre posthume par son mari.
Cette passionnée de littérature et de poésie oscillera sans cesse entre des accès de profonde dépression et des élans d'espoir de reconnaissance intellectuelle.
Sa poésie est fortement imprégnée d'épisodes marquants, comme la perte de son père, sa fausse couche ou ses moments de dépression.
Ses poèmes nous font découvrir une femme à l'imagination fertile, pleine de fantaisie. Ses écrits font vibrer comme le vent sur la côte. Ses évocations du monde sont saisissantes et les images restent gravées profondément.

Sappho, Ôdes et fragments
Poétesse ayant vécu sur l'île de Lesbos autour du 6/7e siècle avant notre ère, est à la fois une femme et un personnage fascinant.
De sa vie et de son oeuvre, il ne reste que peu de choses, des fragments de poèmes et de textes épars retrouvés sur des bouts de papyrus.
Malgré tout, à travers ces morceaux, il est évident que Sappho chante la passion amoureuse. Lyriques, ses mots restent étrangement intemporels, le sujet étant universel. Sappho aime les hommes et les femmes et c'est de son prénom que vient le terme de sapphisme. A son époque, l'homosexualité ne posait aucun problème, c'est plus tard qu'elle a fait polémique d'où certainement les pertes et destructions de bon nombre de ses poèmes.

Jack Spicer (1925-1965)
C'est mon vocabulaire qui m'a fait ça

Les éditions bordelaises Le Bleu du Ciel publient l'œuvre intégrale de Spicer sous le titre C'est mon vocabulaire qui m'a fait ça (ce sont les dernières paroles du poète) qui réunit les 12 livres qu'il a écrits – dont seulement 6 sont parus de son vivant.
Spicer convoque les fantômes de Garcia Lorca, Rimbaud, qui lui dictent ses poèmes, dans lesquels passent les ombres d'Ezra Pound, Marianne Moore, William Carlos Williams, Homère, Dante, Buster Keaton, Les Beatles, Billy The Kid, Richard Cœur de Lion, Orphée, Sacco et Vanzetti, Dillinger…

Walt Whitman, Feuilles d'herbe
Walt Whitman est un poète issu du transcendantalisme, un mouvement apparu au début du XIXe et dont Thoreau et Emerson faisaient également partie. Ce poète, aux côtés d'Emily Dickinson, a contribué par son style et son inventivité à créer une réelle poésie américaine. Grâce au vers libre et à l'utilisation quasi systématique de la répétition, Whitman rend ses poèmes hypnotiques.

Dans Feuilles d'herbe , son chef-d'oeuvre, l'humaniste chante avec beaucoup de couleurs et de lyrisme, une nature grandiose et luxuriante, le pouvoir de l'amour mais également l'Amérique telle qu'elle est, politique, inégale et ordinaire.


|1|2|

Chargement...