Chargement...
Chargement...

Club Ados Mollat, la sélection d'été

Publié le 03/08/2005
Les nouveaux coups de coeur d'été de nos lecteurs-critiques.

Lettrineour la troisième réunion du Club Ados Mollat, neuf participants ont bravé la chaleur pour nous faire partager leurs coups de cœur : Alexandra, Ingrid, Gabrielle, Mathilde P-B, Valentine, Adeline, Arnaud, Max et Pierre.Merci à eux !

En ouverture, Une bouteille dans la mer de Gaza de Valérie Zenatti, le coup de cœur de la marraine, Sophie Ducharme, et de Caroline, la libraire.
Tal, jeune fille de 17 ans, vit à Jérusalem. Un soir un attentat survient dans sa rue, elle ressent alors l'impérieux besoin d'écrire pour canaliser son angoisse. Elle s'interroge sur « l'ennemi ». Qui est-il ? Que ressentent les habitants de la bande de Gaza ? N'y aurait-t-il pas une jeune fille là-bas qui aurait les mêmes aspirations qu'elle pour la paix ? Elle confie à son frère, soldat, une lettre qu'elle a glissée dans une bouteille et lui demande de la jeter dans la mer de Gaza.
Ce roman nous plonge dans un quotidien à la fois lointain et si proche. Valérie Zenatti ne tombe jamais dans les clichés faciles et séduit son lecteur par sa générosité. Un regret : celui de tourner la dernière page !

Arnaud nous a concocté un exposé aussi brillant que concis sur la littérature russe . De Pouchkine avec La fille du capitaine , fin XIXeme, à Kourkov et Le caméleon , auteur du XXeme siècle, en passant par Gogol et Tarass Boulba , il nous a baladés dans une Russie à l'histoire riche et perturbée. Où les idéaux sont en butte à une réalité toujours plus difficile. Pour Arnaud, cette littérature est une des plus belles du monde.

Alexandra a choisi Papa longues jambes de Jean Webster.
Judy, une orpheline de 17ans, va échapper à sa condition et au sinistre orphelinat dans lequel elle est confinée grâce à un mystérieux bienfaiteur ; il lui offre de cultiver son don d'écriture en lui payant des études à l'université. En échange, il lui demande de lui écrire chaque mois et de lui raconter ses progrès. Elle correspond donc avec celui qu'elle appelle « papa longues jambes » après l'avoir aperçu de dos, le jour de sa sortie de l'orphelinat. Alexandra a beaucoup aimé ce roman car elle a pu facilement s'identifier à l'héroïne ; elle a aimé l'ambiance qui se dégage des descriptions de la vie à l'université. Un vrai plaisir !

Mathilde P-B a présenté Vies de sorcière de Célia Rees, suite du Journal d'une sorcière qu'elle avait choisi lors d'une réunion précédente. Agnès une jeune indienne de notre époque comprend, à la lecture du journal de Mary, qu'il lui faut retrouver la trace de Mary car leurs destins sont liés.
Mathilde a apprécié cette suite originale qui ne se place pas dans la continuité directe du précédent. L'écriture de Célia Rees est riche et documentée historiquement : on découvre quantité de détails sur les coutumes des indiens, sur les massacres entre les blancs et les Peaux Rouges.

Adeline a débarqué de l'île d'Oléron avec Une princesse peut en cacher une autre de Brian Kate.
Julia, jeune fille sans histoire, tente de trouver de l'argent afin d'aider sa mère à boucler les fins de mois. Carina est une princesse qui veut absolument aller au concert de son groupe préféré mais en est empêchée par le Protocole. Tout sépare ses deux filles mais elles se ressemblent comme deux gouttes d'eau ; pour une coquette somme d'argent, Julia accepte de prendre, pour quelques heures, la place de Carina.
Un roman où l'on apprend de façon humoristique que la vie de princesse n'est pas toujours rose et qu'il faut bien, un jour ou l'autre, prendre son destin en main.

Gabrielle nous a fait partager le plaisir ressenti à la lecture du Meilleur des mondes de Aldous Huxley.
L'auteur a imaginé une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour le conditionnement et le contrôle des individus. Chaque être, conçu artificiellement est conditionné pour appartenir à l'une des cinq catégories de population. Heureusement, certains individus vont lutter et se révolter contre l'ordre établi. Un grand classique de la science fiction.

[ la suite ]

Chargement...